La Banque mondiale accorde 350 millions de dollars au programme de réforme de l’EEP.

La Banque mondiale accorde 350 millions de dollars au programme de réforme de l’EEP.
La Banque mondiale accorde 350 millions de dollars au programme de réforme de l’EEP.

Nadia Fettah. Credit: Le Desk

La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, et le directeur du département Maghreb et Malte de la Banque mondiale (BM), Jesko Hentschel, ont signé, jeudi à Rabat, un accord de financement de 350 millions de dollars (M$) relatif au programme d’appui à la mise en œuvre de la réforme des établissements et entreprises publics (EEP).

Lors de la cérémonie de signature, Fettah a souligné que cet accord consolide les relations de coopération exemplaires avec la BM et intervient pour soutenir la mise en œuvre du processus de réforme des EEP, initié par le Royaume relatif à la réforme du secteur des EEP et marqué par l’adoption et la mise en œuvre de la loi-cadre n° 50-21 relative à la réforme des EEP et de la loi n° 82-20 portant création de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’Etat et de suivi des performances des établissements et entreprises publics (ANGSPE), indique un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances.

Cet accord intervient également suite à l’approbation par le Conseil des ministres du 1er juin 2024, des orientations stratégiques de la politique actionnariale de l’Etat, comme l’un des piliers de la réforme du secteur EEP qui vise notamment à reconfigurer le portefeuille public et à améliorer sa performance et sa gouvernance, ainsi qu’à favoriser la participation du secteur privé à l’effort d’investissement.

Reflétant les engagements ambitieux du Maroc en matière de réforme de l’EEP, le programme axé sur les résultats bénéficiant d’un financement de la Banque mondiale vise notamment à soutenir « renforcer les fonctions actionnariales de l’État et le cadre de gouvernance des EEP », « le redimensionnement du portefeuille public et le renforcement de la neutralité concurrentielle », en plus de « améliorer le suivi des performances du PEE, notamment en termes d’impacts climatiques ».

La mise en œuvre de ce programme s’étalera sur cinq ans et sera assurée par l’ANGSPE et la Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation (DEPP), en coordination avec l’ensemble des acteurs concernés.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Président du Conseil de la Concurrence, du Directeur Général de l’ANGSPE, du Directeur des Entreprises Publiques et de la Privatisation, ainsi que de hauts responsables du Ministère de l’Economie et des Finances.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusion interdites (photocopies, intranet, web, messagerie, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des drones ukrainiens ont atteint leur cible sur le territoire russe… – .
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait