un accord salvateur pour le hockey valaisan – .

un accord salvateur pour le hockey valaisan – .
un accord salvateur pour le hockey valaisan – .

Le HC Sierre et le HCV Martigny ont officialisé jeudi leur alliance. Pour le hockey valaisan, cet accord de collaboration est historique. Ce mot est sorti à plusieurs reprises de la bouche d’Alain Bonnet (président du HC Sierre), Patrick Polli (président du HCV Martigny) et Chris McSorley (administrateur du HC Sierre) lors de la présentation du projet. Finalement, les deux clubs sont parvenus à trouver un accord pour le bien du canton.

Le Valais est un pays de hockey. Le seul joueur suisse choisi en premier lors d’un repêchage de la LNH est valaisan. La plupart des clubs de la National League comptent au moins un joueur valaisan dans leur effectif. Représenté de cette façon, le paysage est idyllique.

Sauf que Nico Hischier, Vincent Praplan, Arnaud Jacquemet, Dave Sutter et consorts ont tous été contraints d’aller ailleurs en Suisse pour se développer et ainsi garder une chance de carrière professionnelle. Car le Valais n’est plus présent dans l’élite du hockey suisse depuis 1991. Car le Valais ne compte aucune équipe au top niveau M17 et M20.

Tout cela à cause de l’esprit de clocher. Pourtant, tout devrait changer grâce à l’impulsion d’un homme : Chris McSorley. L’ancien patron de Genève-Servette est l’instigateur de cette union qui impactera près de 1000 joueurs de différentes catégories d’âge. Son arrivée a permis de conclure cet accord entre « deux ennemis jurés », comme il l’a lui-même dit.

« C’est un rêve devenu réalité de pouvoir mettre sur pied une telle structure en Valais », a souligné Patrick Polli. Cet accord, même s’il ne porte pour l’instant que sur une année, est une bouée de sauvetage car le canton en avait urgemment besoin.

Tout le monde croit que cela va et doit continuer. Cela pour que la pyramide du hockey valaisan soit complète. Pour que les jeunes talents ne soient plus obligés de partir loin de leur famille. Pour que le Valais soit enfin présent en National League.

De nombreux détails doivent encore être réglés avant que le Valais puisse figurer parmi les places fortes du hockey suisse. Jeudi, un premier pas dans la bonne direction a été franchi. Mais un pas de géant, au vu de l’avenir prometteur qui s’annonce après les passages à vide de Sierre et Martigny ces derniers temps.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un haut responsable du Hamas annonce l’arrêt des négociations de cessez-le-feu – .
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait