Un changement d’entraîneur qui donne envie à Marc-Édouard Vlasic de revenir à San José – .

Un changement d’entraîneur qui donne envie à Marc-Édouard Vlasic de revenir à San José – .
Un changement d’entraîneur qui donne envie à Marc-Édouard Vlasic de revenir à San José – .

Ecarté à plusieurs reprises la saison dernière, Marc-Édouard Vlasic a tourné la page et croit même avoir hâte de revenir à San Jose pour la saison prochaine. Et l’une des principales raisons : le congédiement de l’entraîneur-chef qui l’a forcé à regarder plusieurs matchs depuis le pont.

Après la saison, les Sharks ont renvoyé David Quinn en faveur de Ryan Warsofsky, et il n’est pas nécessaire d’être un expert en langage corporel pour comprendre que ce n’est pas l’histoire d’amour entre lui et Quinn qui l’a mis à l’écart à plusieurs reprises.

« Je me disais : “Il va probablement me mettre dans l’alignement à un moment donné” », a déclaré Vlasic, en marge de l’Omnium Québec Célébrités, un tournoi de golf organisé pour amasser des fonds pour la Fondation Maurice Tanguay. « Ce n’est pas comme si tout le monde jouait bien. Tout le monde, du meilleur au pire, jouait mal, y compris moi. J’ai vu des matchs contre Tampa Bay ou la Floride où nous étions battus 6 ou 7 à 0 et je me suis dit qu’il n’y avait aucune chance qu’il ne m’utilise pas. » […] Maintenant, je l’ai oublié. Il est parti et nous avons un nouvel entraîneur.

Le défenseur de 37 ans a connu, sans l’ombre d’un doute, la saison la plus difficile de sa carrière en 2023-24. Membre établi de la brigade défensive des Sharks depuis son arrivée dans la LNH en 2006-2007, il a été laissé de côté à de nombreuses reprises en première moitié de saison avant de disputer les 41 derniers matchs de l’équipe, pour un total de 57 des 82 matchs joués.

Malgré cela, il n’a jamais demandé de transaction.

« Je n’y ai pas vraiment réfléchi. Je me suis dit qu’ils ne feraient pas un pas en avant pour avoir une meilleure équipe. C’est dommage qu’ils aient dû être sélectionnés au premier rang pour y parvenir, mais au moins ils l’ont fait. »

Plusieurs mouvements

Le directeur général des Sharks, Mike Grier, a bel et bien été actif depuis le début de l’entre-saison. L’homme de hockey, en plus de mettre la main sur deux espoirs de très haut niveau en Macklin Celebrini et Sam Dickinson au premier tour, a acquis les services de Tyler Toffoli et Alex Wennberg sur le marché des agents libres et a échangé pour le défenseur Jake Walman et l’attaquant Ty Dellandrea.

« L’année dernière, la direction a dit qu’elle déménagerait mais n’a rien fait et a même échangé [Erik] Karlsson : Il n’y a rien de nouveau. Au moins, ils l’ont fait là-bas et ça donne envie d’y retourner pour la saison prochaine. Les transferts et le nouvel entraîneur sont un coup de pouce pour les joueurs et nous avons hâte que ça reprenne.

« Celebrini, oui c’est excitant, mais le plus excitant c’est que nous sommes devenus une équipe plus compétitive qui veut se qualifier pour les playoffs. »

Un entraîneur plus jeune

Ironiquement, le nouvel entraîneur des Sharks, Warsofsky, est âgé de 36 ans. Vlasic, qui a eu 37 ans en mars dernier, sera donc entraîné par un entraîneur plus jeune, une autre première dans sa carrière. Les deux hommes se connaissent bien puisque Warsofsky a été entraîneur adjoint, en charge de la défense, lors des deux dernières saisons.

« C’est un jeune joueur et je pense qu’il va être plus proche des joueurs. Les joueurs vont probablement l’écouter davantage et avoir une relation plus forte avec lui. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les différents chapeaux de Corey Wray – .
NEXT Marine Le Pen dénonce le « cirque indigne » d’Emmanuel Macron – .