Stan Wawrinka et Gaël Monfils défaits dans la soirée – .

Stan Wawrinka et Gaël Monfils défaits dans la soirée – .
Stan Wawrinka et Gaël Monfils défaits dans la soirée – .

Stan Wawrinka et Gaël Monfils défaits par la nuit

Le Vaudois, mené deux sets à rien par son comparse, a été sauvé par l’obscurité, alors qu’il était sur le fil du rasoir (7-6 6-4 5-5). Les deux compères se retrouveront jeudi.

Publié le : 03.07.2024, 22:45

Abonnez-vous maintenant et profitez de la fonction de lecture audio.

BotTalk

Stan Wawrinka et Gaël Monfils n’ont pas pu boucler leur match du 2e tour mercredi soir à Wimbledon. Entrés sur le court n°2 peu avant 19h30, en raison d’un ciel imprévisible et de la longueur des matches précédents, les deux amis ont été interrompus par l’obscurité à 21h24 (22h24 en Suisse). Le Français (ATP 34) menait alors deux sets à rien, mais il n’a pas réussi à enfoncer le clou à temps (7-6 6-4 5-5). Il retrouvera le Vaudois (numéro 93 mondial) jeudi, pour deux petits jeux ou plus s’il le souhaite.

Stan Wawrinka, qui a nettement élevé son niveau de jeu par rapport à son premier tour lundi face à l’invité britannique Charles Broom, n’a pas grand-chose à regretter. Deux choses peut-être, comme tant de coups droits gâchés lors du premier set. Il en a arraché un, relativement facile, sur la première balle de break du match, à 4-4 sur le service de Gaël Monfils. Puis il en a mis un autre au fond du filet, à 5-5 au tie-break, laissant filer le Français pour remporter ce set.

Wawrinka n’abandonne pas

Cela a pesé dans la balance, même si le match, de belle facture, est resté équilibré. Le Vaudois, qui a cédé son engagement au quatrième jeu du deuxième set, s’est accroché. Mais il n’a pas pu saisir sa seule opportunité de combler le déficit, en raison d’un revers trop long à 4-3 en faveur de son adversaire, qui a ainsi doublé son avantage.

Mais Stan Wawrinka, le plus vieux joueur du tournoi à 39 ans, n’est pas du genre à baisser les bras. Il a donc continué à mordre dans le match. Sur le fil du rasoir, il a dû repousser trois balles de break consécutives à 4-4 dans ce troisième set qui pourrait être le dernier. En attendant le verdict, le Vaudois a gagné le droit de passer au moins une nuit de plus dans le tableau de son 18e Wimbledon.

Simon Meier Jean-Pierre Lefebvre débute sa carrière de journaliste sportif en 2000 au journal Le Temps avant d’en devenir le responsable de rubrique. En 2013, il rejoint la rédaction sportive du Matin et du Matin dimanche puis celle de Sport-Center pour les différents titres de Tamedia et 20 minutes.Plus d’informations

Vous avez trouvé une erreur ? Merci de nous la signaler.

2 commentaires

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Biniam Girmay remporte la 8ème étape – .
NEXT L’immense plaidoyer de la presse espagnole pour l’«éternel» Deschamps – .