Les maillots de football des équipes vaincues sont vendus à prix réduits – .

Les maillots de football des équipes vaincues sont vendus à prix réduits – .
Les maillots de football des équipes vaincues sont vendus à prix réduits – .

Les maillots des équipes perdantes sont vendus à prix réduits

Après une élimination précoce, les magasins de sport ont réduit de moitié le prix des équipements de football. Les fans bénéficient de réductions substantielles.

Publié aujourd’hui à 14h37

Abonnez-vous maintenant et profitez de la fonction de lecture audio.

BotTalk

Les fans de football paient chaque année de plus en plus cher les maillots de leur équipe. Que ce soit pour la Coupe du monde ou l’Euro, chaque compétition voit apparaître au moins deux nouveaux modèles par nation.

Cette année, un maillot coûte 109,90 francs chez Ochsner Sport, le plus grand magasin de sport de Suisse. Une somme non négligeable, mais que de nombreux fans sont prêts à payer pour ressentir l’émotion pendant les matchs.

Mais un maillot perd vite de sa valeur. Dès qu’une équipe est éliminée du tournoi, son prix chute de moitié. Le maillot de l’Italie, par exemple, ne coûte plus que 54,95 francs, après la défaite de samedi contre la Suisse. Les maillots de l’Albanie, de la Serbie ou de la République tchèque, exclus de la compétition au premier tour, étaient déjà vendus à prix cassés la semaine dernière.

Ochsner Sport ne veut pas dire pourquoi les maillots ont été réduits si rapidement de plus de 50 francs. En tant qu’entreprise familiale, faisant partie du groupe allemand Deichmann, elle refuse de fournir des informations sur son chiffre d’affaires, les quantités vendues et la politique de prix. Une chose est sûre : les équipementiers sportifs doivent renoncer à une grande partie de leur marge – généralement 50 pour cent – ​​en cas d’élimination prématurée d’une équipe.

Selon Peter Rohlmann, expert en marketing sportif, un maillot coûte entre 40 et 45 francs à l’achat, en fonction de la quantité et du délai de livraison. Les détaillants paient un prix de gros aux fabricants, par exemple à Puma pour le maillot de la Nati ou à Adidas pour celui de l’Italie. Selon le spécialiste, en tenant compte de la TVA, les magasins devraient recevoir entre 44 et 49 francs par maillot pour une vente sans perte.

Environ la moitié du montant total de 109,90 francs que les supporters paient à la caisse est donc reversée au commerce. Les couturières, en revanche, n’en reçoivent qu’une fraction. Selon Peter Rohlmann, les salaires des personnes chargées de la production, par exemple au Vietnam, ne représentent même pas 1% du prix du maillot en magasin, soit 80 centimes pour 1 franc. La matière première correspond à environ 8 francs. Les coûts restants sont liés au transport, aux droits de licence, à la distribution et à la publicité.

Bulletin

«Euro 2024»

Chaque jour après le match, recevez notre newsletter avec notre sélection d’articles sur les moments forts des compétitions.

Autres newsletters

Ouvrir une session

Edith Hollenstein écrit pour la rubrique économie. Ses sujets de prédilection sont les entreprises actives dans le domaine de la technologie, du commerce de détail, de la consommation ainsi que de l’économie créative. Plus d’informations @e_hollenstein

Vous avez trouvé une erreur ? Merci de nous la signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mise en examen de Benoît Jacquot pour viol demandée – .
NEXT Gouverner avec la France Insoumise ? « C’est hors de question », dit Macron – .