Yaël Braun-Pivet appelle à voter pour Gilles Le Gendre, non désigné par Renaissance

Yaël Braun-Pivet appelle à voter pour Gilles Le Gendre, non désigné par Renaissance
Yaël Braun-Pivet appelle à voter pour Gilles Le Gendre, non désigné par Renaissance

L’ancien président de l’Assemblée nationale a annoncé ce mercredi 19 juin soutenir le député sortant de la 2e circonscription de Paris, bien que non investi par la majorité présidentielle. C’est Jean Laussucq, proche de Rachida Dati, qui a été désigné pour représenter officiellement son camp.

L’ancienne présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, interpelle, dans une vidéo publiée sur n’avoir pas été investie par le parti présidentiel Renaissance.

« Gilles Le Gendre est un député extrêmement engagé, très présent à l’Assemblée nationale depuis 2017 », souligne-t-elle dans sa vidéo.

Le député sortant affrontera un candidat désigné par la majorité présidentielle, Jean Laussucq. Ce dernier n’a jamais exercé de mandat à l’Assemblée nationale, mais il est proche de la ministre de la Culture, Rachida Dati, qui est également maire du 7e arrondissement de Paris. Jean Laussucq est conseiller parisien dans le même arrondissement.

« Gilles est un député qui a des convictions, qui les porte haut et qui est fortement engagé en faveur du renouveau démocratique auquel je crois profondément », poursuit Yaël Braun-Pivet dans sa vidéo.

Outre Jean Laussucq, Gilles Le Gendre affrontera dix autres candidats dans la deuxième circonscription qui regroupe le 5e arrondissement, une partie du 6e et une partie du 7e.

Après l’annonce de sa non-investiture, Gilles Le Gendre a réagi sur BFMTV, regrettant “la division” semée par Rachida Dati et l’absence de message pour le prévenir. “En me retirant l’étiquette Renaissance, ils m’ont redonné ma liberté et je compte bien l’utiliser”, a-t-il également déclaré.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’avenir de Duralex en suspens, décision attendue le 26 juillet : Actualités – .
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait