Les entreprises publiques à la pointe des investissements

Les entreprises publiques à la pointe des investissements
Les entreprises publiques à la pointe des investissements

Le Ministère de l’Equipement et de l’Eau vient de dévoiler le bilan jugé satisfaisant des investissements des établissements publics et des entreprises pour l’année 2023. Celles-ci, impliquées dans divers projets d’envergure, s’imposent comme des partenaires d’importance dans le processus de renforcement et d’amélioration. les infrastructures hydrauliques et portuaires et le développement des dessertes routières. Dans ce contexte et en réponse à une question d’un parlementaire, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a souligné que l’ensemble des investissements au titre de l’année 2023, alloués aux projets routiers gérés par le Fonds de Financement Routier s’élève à environ 3,2 milliards de dirhams. Ces investissements ont porté sur plus de 750 kilomètres de routes et comprennent la construction de 6 ouvrages d’art, selon Nizar Baraka.

Il a également rappelé qu’en 2023, une importante transaction a été conclue pour la construction d’un pont sur l’oued Sakia El Hamra au niveau de la rocade de la ville de Laâyoune. Ce pont, qui s’étend sur 1,7 kilomètre et comporte deux voies dans chaque sens, a nécessité 1,3 milliard de dirhams, avec une durée de construction prévue de 40 mois, selon les informations fournies par le ministre de l’Equipement et de l’Eau.

Concernant le programme de partenariat, plusieurs projets ont été lancés, selon Baraka, d’un budget total de 1,05 milliards de dirhams, couvrant plusieurs tronçons routiers à travers le pays sur une longueur totale d’environ 300 kilomètres, avec la construction de deux ouvrages d’art.

Quant au deuxième programme national des routes rurales, le ministre a rassuré qu’il a atteint plus de 95% des travaux, couvrant une longueur totale de plus de 15.000 kilomètres, avec un investissement global dépassant 155 milliards de dirhams, dont 12 milliards financés. par le fonds.

Partenaires majeurs

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) fait évidemment partie des partenaires majeurs du département de Baraka. En effet, l’entreprise a investi plus de 901 millions de dirhams dans des projets d’envergure visant à augmenter la capacité de l’autoroute Rabat – Berrechid, au réaménagement et au triplement de l’entrée de l’autoroute Tétouan – Berrechid. via la route régionale RR 315. Par ailleurs, d’autres projets sont en cours, notamment le triplement de deux autres tronçons du périphérique de Casablanca, de Tétouan à Lissasfa et de Casablanca à Berrechid.

Nizar Baraka a expliqué que les investissements de l’entreprise visent à renforcer la sécurité sur les autoroutes avec un budget de 97 millions de dirhams. Par ailleurs, le programme de modernisation et d’automatisation de l’exploitation se poursuit avec un budget de 64 millions de dirhams, a détaillé Baraka, soulignant que les travaux d’aménagement des autoroutes en service se poursuivent avec un budget de 64 millions de dirhams. dirhams.

De leur côté, les agences des dix bassins hydrauliques couvrant l’ensemble du territoire national ont investi près de 1,171 millions de dirhams en 2023. Cet investissement a été entièrement consacré à la gestion intégrée des ressources en eau et au suivi de leur utilisation à travers chaque bassin hydraulique. Parallèlement, les investissements du Laboratoire public d’essais et d’études se sont élevés à environ 66 millions de dirhams pour l’année 2023, selon Nizar Baraka.

Par ailleurs, les investissements de la Société de Conseil, d’Ingénierie et de Développement sont diversifiés et couvrent les domaines du génie civil, de la construction, des transports et de l’eau. En plus de ses compétences qualifiées estimées à plus de 400 ingénieurs et techniciens, l’entreprise a investi plus d’un million pour réaliser des études techniques, économiques et environnementales, suivre la mise en œuvre des études et recherches dans le domaine, ainsi que juridiques et institutionnelles. assistance.

En 2023, l’Ecole Hassania des Travaux Publics a investi, de son côté, plus de 7 millions dans des projets de réhabilitation de ses infrastructures internes dédiées à la formation. En plus de ce volet, l’école a également investi dans l’acquisition d’équipements techniques et pédagogiques pour les laboratoires, d’équipements pour les logements résidentiels, sans oublier les équipements informatiques et systèmes d’information pour les étudiants.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pourquoi le talc pourrait-il être interdit à la vente ? – .