SÉNÉGAL-PRESSE-REVUE / A l’actualité, les performances de l’économie et les affrontements au camp pénal Liberté 6 – Agence de presse sénégalaise – .

Dakar, 20 juin (APS) – Les performances de l’économie sénégalaise mises en avant par le Fonds monétaire international (FMI) et les affrontements entre détenus et gardiens au camp pénal Liberté 6 sont entre autres sujets abordés par les quotidiens reçus, jeudi, à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS).

» Après un séjour de deux semaines dans notre pays, la délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Edouard Gemayel, a fait face hier à la presse pour évoquer les échanges avec les autorités sur la deuxième revue du programme économique et financier qui lie le Sénégal. au FMI. Profitant de cette tribune, Edouard Gemayel s’est félicité des performances de notre pays qui reste le meilleur étudiant de la sous-région, avant d’annoncer de belles perspectives pour l’année 2025″, rapporte le quotidien L’As, qui fait état d’une inflation en baisse à 2% et croissance à deux chiffres.

« Les perspectives économiques du Sénégal sont bonnes », écrit Le Quotidien. « Selon les projections du Fonds monétaire international (FMI), le taux de croissance du Sénégal pour 2024 se maintient à 7,1, tandis que pour 2025, le pays atteindra un taux à deux chiffres (10,1%). La mission du Fonds monétaire international (FMI), qui a séjourné au Sénégal du 6 au 19 juin 2024 pour la deuxième revue du programme économique et financier, l’a fait savoir hier lors d’une conférence de presse, note le journal.

Selon Le Soleil, « l’économie sénégalaise poursuit sa relance après les nombreux chocs qui l’ont secouée ». « La deuxième revue du programme de réformes économiques du gouvernement du Sénégal soutenu par le FMI a été l’occasion d’identifier les bonnes performances et les axes d’amélioration. Pour 2025, le Sénégal table sur une croissance de 10,1%, la plus forte d’Afrique subsaharienne», note le journal.

Les Echos rapportent que le FMI, « consacré à la dénonciation il y a quelques semaines seulement, vient au secours des nouvelles autorités » à travers un décaissement de 230 milliards de francs CFA prévu pour la mi-juillet.

Le journal revient sur « les graves affrontements entre détenus et leurs gardiens » au camp pénal Liberté 6.

» Prise dans des affrontements entre détenus et surveillants, la prison du Camp Pénal a été secouée hier mercredi. Le ministre de la Justice, Ousmane Diagne, s’est rendu sur place pour évaluer la situation qui est désormais +sous contrôle+. Des blessés graves ont toutefois été enregistrés, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Les détenus ont refusé de fouiller la salle 8, provoquant un déferlement de violence dans les geôles du camp pénal. Une enquête a été ouverte”, écrit Les Echos.

Le quotidien Bës Bi rapporte que « la journée a été chaude à la prison du Camp Pénal. Un mercredi de colère et de fumée, provoquant une mutinerie des détenus qui n’auraient pas apprécié les fouilles de routine des gardiens. Mais des sources confient que tout a commencé par une découverte de chanvre indien dans les chambres.

Dans un communiqué, l’administration pénitentiaire parle d’un « incident » survenu mercredi à 9 heures du matin après que les résidents de la salle 8 du camp pénal Liberté 6 ont refusé de se soumettre à l’appel, qui reste une mesure de sécurité obligatoire.

“Ces images et vidéos (…) résultent d’un incident survenu après que les habitants ont refusé de se soumettre à l’appel (…) Ils ont ensuite délibérément incendié leurs affaires endormies”, a expliqué le service de communication.

Sud Quotidien s’intéresse aux véhicules de fonction, aux logements et aux passeports diplomatiques et s’exclame « ces privilèges perturbateurs ! ».

« Au Sénégal, la bonne gouvernance est fortement impactée par la gestion des véhicules et logements officiels ainsi que des passeports diplomatiques. En effet, de plus en plus de non-ayants droit rechignent à mettre à leur disposition ces privilèges auparavant dans le cadre de leurs missions. D’où le récent bras de fer engagé par le nouveau pouvoir contre tous ces récalcitrants qui rechignent à restaurer les atours de la République acquis à la suite de leurs anciennes fonctions”, écrit le journal.

OID

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’économie marocaine a fait preuve de résilience, selon la Banque mondiale – .
NEXT découvrez les numéros fous de Tomorrowland – .