Les familles des victimes réclament 25 milliards de dollars à Boeing

Les familles des victimes réclament 25 milliards de dollars à Boeing
Les familles des victimes réclament 25 milliards de dollars à Boeing

Les familles des victimes réclament 25 milliards de dollars à Boeing

Publié : 19/06/2024, 22h55

Abonnez-vous maintenant et profitez de la fonction de lecture audio.

BotTalk

Les familles des victimes des crashs du Boeing 737 MAX ont demandé mercredi au ministère américain de la Justice que le constructeur soit condamné à une amende de quelque 24,8 milliards de dollars (22 milliards de francs) et que les responsables soient traduits en justice.

La veille, le patron de Boeing, Dave Calhoun, avait reconnu la « gravité » de la situation concernant la qualité de la production du constructeur, assurant devant une commission d’enquête du Sénat américain que des progrès avaient déjà été réalisés.

Assis derrière lui dans le public se trouvaient des proches des victimes des crashs des Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air en 2018 et d’Ethiopian Airlines en 2019 (346 morts au total), qui brandissaient des photos des disparus.

Beaucoup de problèmes

“Le crime de Boeing étant le crime d’entreprise le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, une amende maximale de plus de 24 milliards de dollars est légalement justifiée et clairement appropriée”, a écrit Paul Cassell, le représentant des familles des victimes, dans une lettre adressée au ministère américain de l’Éducation. Justice et consulté par l’AFP.

Longue de 32 pages, la lettre détaille les calculs effectués pour arriver à cette somme, précisant que « 14 à 22 milliards de dollars d’amende pourraient être suspendus à condition que Boeing consacre ces fonds à un contrôleur indépendant et à des améliorations liées à la conformité et à la sécurité ». programmes.

Depuis de nombreux mois, Boeing connaît des problèmes de production et de qualité sur ses avions commerciaux 737 MAX, 787 Dreamliner et 777. Plusieurs audits et enquêtes ont identifié de nombreux problèmes et déficiences de « non-conformité », notamment en matière de contrôle qualité.

« Plan d’action global »

L’avionneur a soumis fin mai un “plan d’action global”, exigé par le régulateur de l’aviation (FAA), pour remédier à ces problèmes. Les enjeux sont élevés car le groupe est menacé de poursuites pénales devant un tribunal fédéral du Texas.

Selon le ministère américain de la Justice, Boeing “n’a pas respecté ses obligations” au titre d’un accord dit de poursuites différées (DPA) lié à ces accidents, conclu le 7 janvier 2021 avec une période de surveillance de trois ans. . L’avionneur affirme avoir respecté l’accord. Le ministère doit décider, avant le 7 juillet, s’il continue ou non.

“Les familles continuent de croire que la ligne d’action appropriée consiste désormais à engager rapidement des poursuites pénales contre Boeing”, a déclaré Paul Cassell dans sa lettre mercredi, appelant à un procès dans les 70 jours suivant la date limite du 7 juillet. .

Bulletin

“Dernières nouvelles”

Voulez-vous rester au courant de l’actualité? « 24 Heures » vous propose deux rendez-vous par jour, directement dans votre boîte email. Ainsi, vous ne manquez rien de ce qui se passe dans votre canton, en Suisse ou dans le monde.

Autres bulletins d’information

Ouvrir une session

AFP

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une fillette de 2 ans tombe par la fenêtre – .
NEXT Paris et Berlin s’affrontent sur la hausse des tarifs douaniers – .