nos toutes premières mesures prometteuses du Snapdragon

nos toutes premières mesures prometteuses du Snapdragon
nos toutes premières mesures prometteuses du Snapdragon

Asus marche sur les traces de la concurrence avec son Vivobook S 15, premier ordinateur de la marque à intégrer la nouvelle puce Snapdragon X Elite de Qualcomm. En attendant un test plus approfondi dans les prochains jours, voici nos toutes premières mesures de performances.

Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La première vague de PC IA est disponible à la commande dès aujourd’hui auprès de nombreux fabricants. Ces machines très attendues proposent deux nouveautés majeures : la toute nouvelle puce Snapdragon X Elite basée sur l’architecture ARM et la nouvelle version de Windows 11 avec certaines fonctionnalités Copilot.

Les promesses sont nombreuses : des ordinateurs portables plus puissants, plus autonomes et plus intelligents grâce aux fonctions Windows AI accélérées par la présence d’un NPU (puce de traitement neuronal). L’enjeu majeur est de rattraper Apple sur son territoire, celui de la performance par watt.

Nous avons reçu en avance un exemplaire de l’ASUS Vivobook S 15, premier PC de la marque à proposer la nouvelle puce Qualcomm. En attendant un test plus complet d’ici la fin de la semaine, nous avons fait passer la machine à plusieurs benchmarks pour confirmer ou infirmer les chiffres communiqués ces derniers mois.

La machine à tester

Tout d’abord, voici quelques informations à connaître sur le portable Asus que nous avons utilisé pour ce test. L’ASUS Vivobook S 15 intègre la version la moins puissante de la possibilité de boost Snapdragon (jusqu’à 4,3 GHz sur la version la plus puissante). Niveau GPU, on est également sur une version moins puissante, avec une puissance brute nominale de 3,8 TFLOPS (contre 4,6 sur le maximum de la gamme).

On est donc face à un Snapdragon X Plus qui aurait gagné 2 cœurs supplémentaires (12 contre 10 donc). Il faut donc garder à l’esprit que ces chiffres ne sont pas révélateurs du potentiel de la puce, Asus ayant choisi le SKU le moins puissant sur ce modèle. C’est aussi une bonne chose, car en fonction des résultats de nos différents benchmarks, la marge de progression pourrait donc être importante sur d’autres machines.

Modèle ASUS VivoBook S 15 (S5507)
Taille de l’écran

15,6 pouces

Définition

2880 x 1620 pixels

Technologie d’affichage

OLED

Écran tactile

Non

Processeur (UC)

Muflier X Élite X1E 78 100

Puce graphique (GPU)

GPU Qualcomm Adreno

RAM

32 Go

Mémoire interne

1024 Go

Système d’exploitation (OS)

Microsoft Windows 11 Professionnel

Poids

1420 grammes

Hauteur

14,7 mm

Fiche produit

Nous comparons les performances de la puce avec des modèles mobiles similaires d’Intel (Core Ultra 7 155H) et d’AMD (Ryzen 7 7840HS), ainsi qu’avec la puce M3 trouvée dans le dernier MacBook Air 13 pouces.

Performances du processeur : les gains sont là

Examinons d’abord les performances brutes de la partie processeur du SoC Snapdragon X Elite. Nous avons concentré notre test sur la suite Cinebench dans sa version 2024, avant de confirmer certains écarts par rapport à la version précédente, R23 lorsque cela est possible. En effet, de nombreux tests synthétiques ne sont pas encore compatibles avec la plateforme ARM.

Source : Qualcomm

Sur Cinebench 2024, l’Asus Vivobook S 15 atteint 1129 points en multi-core et 107 en mono-core. Il s’agit simplement des performances d’une puce M3 Pro présente dans le dernier MacBook Pro.

La puce est également nettement plus performante que l’Intel Core Ultra 7 155H (+40%) et légèrement au-dessus de l’Intel Core Ultra 9 185H (+19%), la version haut de gamme des puces Meteor Lake. .

Par rapport à AMD, l’écart se creuse également, avec un écart de près de 27% en faveur du Snapdragon X Elite. Pour rappel, nous testons ici la version la moins puissante de la puce Qualcomm, ces chiffres sont donc très prometteurs pour le reste de la gamme, en termes de performances pures.

Cinebench R24 (Multi) Cinebench R24 (un joueur)
Snapdragon X Élite (X1E-78-100) 1129 107
Intel Core Ultra 7 155H 703 104
AMD Ryzen 7 7840HS 891 102
Pomme M3 558 142

C’est en monocœur que cela se complique, avec des performances qui peinent à dépasser 110 dans le même test, très légèrement au-dessus de ses concurrents chez AMD et Intel, mais bien inférieures au M3 d’Apple, y compris dans sa version de base sur MacBook Air. Par rapport à Apple, le Snapdragon reste 25% en dessous, la marge de progression reste donc importante pour les autres modèles de la gamme.

A noter que comme tous les MacBook affichent le même niveau de performances, qu’ils soient branchés ou sur batterie. La puce Vivobook S 15 ne conserve pas le profil de hautes performances une fois l’ordinateur débranché, avec des performances inférieures de 50 % en multicœur et de 33 % inférieures en monocœur.

En mode silencieux et sur secteur, le Snapdragon reste cependant toujours au top. C’est déjà ça.

Tests en cours pour la partie GPU et IA et créativité

Le jeu se complique pour la partie GPU et l’intelligence artificielle. Nos différents benchmarks synthétiques montrent des performances très inférieures aux machines concurrentes, à tel point que l’on doute encore pour le moment de leur véracité. Nous allons essayer de réaliser des tests en jeu

Nous avons cependant eu le temps de réaliser quelques tests sur Cyberpunk 2077 avec des paramètres graphiques élevés, sans ray tracing, et nous avons atteint une moyenne de 23 FPS en 1080p avec le FSR d’AMD en mode Qualité. Le DirectSR de Microsoft peut être utilisé, avec des performances similaires, autour de 24 images par seconde, pour une qualité d’image vraiment convaincante.

Comme Intel, nous nous attendons à ce que de nombreuses itérations au niveau des pilotes améliorent considérablement les performances au fil des mois sur les jeux les plus joués utilisant l’API DirectX 12 et 11.

Des résultats prometteurs, mais le chemin sera long

Vous l’avez remarqué avec ce bref aperçu des performances du Snapdragon Toutes les applications n’utilisent pas le multithreading, c’est un point sur lequel la nouvelle plateforme de Qualcomm risque d’être à la traîne.

Le nœud du problème sera dans la consommation de la puce et donc son autonomie, tests que nous ferons dans les prochains jours sur la machine ainsi que les prochains qui arriveront ce mois-ci chez d’autres constructeurs.


 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un sénateur démocrate appelle Joe Biden à quitter la course à la présidentielle – .
NEXT Girmay remporte également la 12ème étape – .