Desjardins ne prolongera pas la protection d’Equifax

Desjardins ne prolongera pas la protection d’Equifax
Desjardins ne prolongera pas la protection d’Equifax

Lors du dévoilement jeudi des suspects inculpés après cinq ans d’enquête, le lieutenant-coordonnateur des communications de la SQ, Benoît Richard, a lancé un avertissement à des millions de clients de Desjardins.

Je tiens à vous rappeler que les informations personnelles volées et partagées par ces criminels ne sont toujours pas sécurisées. […] et qu’à l’heure où nous parlons, il est peu probable que cette liste soit un jour sécurisée.

Une citation de Benoît Richard, lieutenant-coordonnateur à la Sûreté du Québec

Ce dernier a invité les clients de l’institution financière à rester vigilants.

Benoît Richard, lieutenant-coordonnateur à la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada

Nous invitons les citoyens et les entreprises à agir rapidement dès qu’une transaction irrégulière est portée à leur connaissanceajouta le lieutenant.

La SQ n’a pas été en mesure de préciser la valeur des sommes volées à ce jour, se contentant de mentionner qu’elles ont été plusieurs millions de dollars impliqués.

Lors d’un récent échange de courriels, le porte-parole de Desjardins, Jean-Benoit Turcotti, a confirmé que le colis Desjardins Protectionmise en œuvre à la suite du vol massif de données, reste en vigueur pour les 7,5 millions de membres et clients.

Cela signifie que les actifs qu’ils détiennent et les transactions financières qu’ils effectuent chez Desjardins sont entièrement protégés en cas de transaction non autorisée.

Une citation de Jean-Benoit Turcotti, porte-parole chez Desjardins

En cas d’usurpation d’identité, 000$ pour les frais ou dépenses engagés dans le cadre d’une démarche de rétablissement d’identité », « texte » : « ils ont droit à un remboursement allant jusqu’à 50 000 $ pour les frais ou dépenses engagés dans le cadre d’une démarche de rétablissement d’identité »}} »>ils ont droit à un remboursement allant jusqu’à 50 000 $ pour les frais ou dépenses engagés dans le cadre d’un processus de restauration d’identité. Une protection distincte des fameux 1 000 $ négociés dans le cadre d’un règlement en 2022.

Ouvrir en mode plein écran

Equifax et TransUnion sont les deux agences de crédit au Québec.

Photo : Reuters / Tami Chappell

L’offre Desjardins pour la surveillance du crédit

L’ensemble de protections annoncé à l’époque par la direction de Desjardins prévoyait également l’adhésion gratuite au service de surveillance Equifax pour une période de cinq ans, qui comprend une alerter dès que des changements significatifs sont observés dans sa cote de crédit, indiquant des transactions inhabituelles.

Au cours des dernières semaines, de nombreux clients nous ont écrit pour savoir si Desjardins prolongerait cette protection.

L’inscription au service de surveillance du crédit Equifax aux frais de Desjardins n’est plus offerte et ne sera pas renouveléea répondu le porte-parole de Desjardins.

La plupart des abonnements Equifax payés par Desjardins expirent à la fin de l’année. millions de personnes, sur un total de 1,7millions de personnes qui se sont inscrites au service de surveillance Equifax », « texte » : « Cela représente environ 1,3 million de personnes, sur un total de 1,7 million de personnes qui se sont inscrites au service de surveillance Equifax »} } »>Cela représente environ 1,3 million de personnes, sur un total de 1,7 million de personnes inscrites au service de surveillance Equifax.précise Jean-Benoit Turcotti.

La direction de la plus grande institution financière au Québec propose depuis plusieurs jours alertes liées en cas d’activité à leur dossier de crédit TransUnion. Un service gratuit. Pour recevoir des alertes e-mail, ajoutez simplement une adresse e-mailindique le porte-parole de Desjardins.

De plus, Depuis peu, les membres Desjardins et les détenteurs de cartes de crédit peuvent consulter leurs dossiers de crédit Equifax et TransUnion sur AccèsD..

Luc Moussette, client de longue date de Desjardins dans la région de Montréal, regrette cette décision de Desjardins de ne plus offrir gratuitement le service de protection Equifax.

Je pourrais par exemple cocher une interdiction de consulter mon crédit sauf si j’avais mon autorisationil explique. Sinon, il est trop tard si un fraudeur a modifié votre identité.

Depuis le 1er février 2023, les résidents du Québec peuvent exiger des grandes agences d’évaluation du crédit qu’elles activent un gel de sécurité dans leur rapport de crédit.

Ce dernier compte souscrire au forfait mensuel à 25 $ par mois d’Equifax à la fin du mois de juin.

De son côté, Marc Vigneault, un retraité de la région de Québec, n’a pas l’intention de s’abonner au service Equifax.

L’offre de protection de Desjardins avec TransUnion me semble un compromis, où on recevra une alerte, sans surveillance, mais sans fraisil a dit.

Selon ce dernier, nous devons assumer nos responsabilités dans la gestion de nos informations bancaires.

L’AMF suit le dossier

À l’Autorité des marchés financiers (AMF), nous suivons le dossier de près.

Rappelons d’abord que les agents d’évaluation du crédit doivent offrir aux consommateurs québécois un accès gratuit à leur dossier de crédit via Internetdit son porte-parole Sylvain Théberge.

Ce dernier rappelle également les distinctions entre les différents services d’alerte (voir encadré).

Ce que Desjardins prévoit offrir en collaboration avec TransUnion, c’est une partie du service de surveillance, soit l’envoi d’avis au consommateur lorsqu’un changement est apporté à son dossier de crédit.

Une citation de Sylvain Théberge, directeur des relations avec les médias et des affaires publiques, AMF

Distinction entre les alertes

« Concernant les alertes, voici la distinction entre l’alerte de sécurité (qui est une mesure gratuite prévue par la loi sur les agents de crédit) et le service de surveillance, qui reste normalement un service payant proposé par les agents d’évaluation du crédit :

  • L’alerte de sécurité est une mesure de protection couverte par la Loi sur les agents d’évaluation du crédit et cette loi prévoit que cette mesure doit être offerte gratuitement. L’objectif de l’alerte de sécurité est d’exiger de toute personne qui reçoit le dossier de crédit (par exemple une institution financière) de s’assurer que la personne avec laquelle elle fait affaire est bien le consommateur concerné par le dossier de crédit. Pour ce faire, le consommateur demande qu’une telle alerte soit inscrite à son dossier de crédit en joignant un numéro de téléphone permettant de le joindre, par exemple, par l’institution financière qui a reçu le dossier de crédit. . Cette mesure reste temporaire (elle peut être révoquée par le consommateur qui en fait la demande) et permet d’éviter que l’identité d’une personne ne soit utilisée sans son autorisation pour contracter, par exemple, des emprunts.
  • Le service de surveillance, quant à lui, n’est pas couvert par la loi sur les agents d’évaluation du crédit et peut donc être soumis à des frais. Il s’agit d’un service qui permet, entre autres, mais pas seulement, au consommateur de recevoir des notifications lorsqu’un changement est apporté à son dossier de crédit. Ce service n’inclut pas l’alerte de sécurité détaillée ci-dessus. Le service de veille permet au consommateur d’être tenu informé des changements qui pourraient être apportés à son dossier de crédit. Le fameux courriel No News, Good News, que reçoivent les clients de Desjardins depuis 2019, naît justement de ce service et c’est grâce à ce courriel que les consommateurs peuvent recevoir des notifications de changements. »

Jusqu’en 2025 pour les 1000$

Par ailleurs, une entente de règlement de 200 millions de dollars conclue en 2022 dans le cadre d’un recours collectif prévoit une indemnisation forfaitaire de 1 000 $ pour tout client de Desjardins victime d’une usurpation d’identité depuis le 1er janvier 2017.

Ils ont jusqu’en octobre 2025 pour déposer une réclamation.

Si une usurpation d’identité est découverte après le 14 décembre 2022, le demandeur doit soumettre une preuve qu’il s’est déjà inscrit à un service de surveillance du crédit offert par Equifax ou TransUnionnous précisons.

Dans une interview à l’émission Le projet de loi, l’un des avocats du dossier de recours collectif a donné quelques exemples d’actes frauduleux éligibles à une indemnisation : Ouvrir un compte (compte courant, compte épargne, compte de téléphone portable, etc.), prendre le contrôle d’un compte préexistant, demander une carte de crédit, une carte prépayée ou un financement tel qu’un prêt ou une marge de crédit, effectuer une transaction financiers comme un virement Interac, un achat ou une avance de fonds, souscrire une assurance, fournir une garantie ou un avenant, etc.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Turc Demiral suspendu pour deux matches après son geste controversé – .
NEXT Météo France annonce de nouveau des orages à Toulouse et dans les environs, voici quand – .