Des Suisses ont compris comment souder une plaie avec un laser

Des Suisses ont compris comment souder une plaie avec un laser
Des Suisses ont compris comment souder une plaie avec un laser

Oscar Cipolato et Inge Herrmann au laboratoire de l’Empa à Saint-Gall.empa

Des chercheurs de l’Empa et de l’ETH Zurich ont développé une nouvelle méthode qui consiste à souder des tissus humains.

Bruno Knellwolf / ch médias

Une aiguille et du fil, un médecin compétent et le temps s’occupe du reste. La technique de couture des tissus humains remonte à plus de 5 000 ans. Mais cette manipulation ne donne pas toujours satisfaction.

« Dans le cas de tissus très doux, le fil peut couper le tissu et provoquer des blessures supplémentaires. Et si la fermeture des plaies sur les organes internes n’est pas étanche, des sutures qui fuient peuvent constituer un problème potentiellement mortel.

L’institut de recherche de l’Empa à Saint-Gall.

Ses chercheurs, accompagnés d’une équipe de l’ETH Zurich, ont désormais trouvé un moyen de souder une plaie avec un laser. Toutefois, la peau reste évidemment plus délicate qu’un morceau de métal. C’est pourquoi l’équipe d’Oscar Cipolato et Inge Herrmann a imaginé un système intelligent de fermeture des plaies qui peut être contrôlé en douceur et efficacement.

Nanoparticules à souder

Les scientifiques utilisent des nanoparticules métalliques et céramiques et utilisent un processus de nanothermométrie pour contrôler la température. La soudure – une pâte de protéines et de gélatine – contient deux types de nanoparticules qui interagissent parfaitement.

Lorsque la pâte est irradiée au laser, les particules de nitrure de titane convertissent la lumière en chaleur. Les particules de vanadate de bismuth synthétisées à cet effet agissent en revanche comme de minuscules nanothermomètres fluorescents : c’est pourquoi elles émettent une lumière d’une longueur d’onde spécifique en fonction de la température et permettent ainsi régulation extrêmement précise en temps réel.

Cette méthode est donc particulièrement adaptée à la chirurgie mini-invasive, car elle ne nécessite aucun contact et détermine les différences de température avec une résolution spatiale très fine dans les plaies superficielles et profondes, écrit l’Empa.

Lors d’essais en laboratoire, divers échantillons de tissus ont permis de panser des plaies de manière rapide, stable et biocompatible, par exemple sur des organes comme le pancréas ou le foie. L’union de morceaux de tissus particulièrement exigeants, comme ceux de l’urètre, des trompes de Fallope ou de l’intestin, s’est également déroulée avec succès et en douceur..

Dans une prochaine étape, la Source de lumière laser utilisée au début pourrait être remplacée par une lumière infrarouge plus douce. Un procédé qui rapproche un peu plus la technologie du soudage de son application en milieu hospitalier.

(Adaptation française : Valentine Zenker)

Une greffe de tête bientôt possible ?

Vidéo: Watson

Cela pourrait aussi vous intéresser :

L’animateur français est accusé par au moins cinq femmes de viols et d’agressions sexuelles. Après avoir été interrogé en garde à vue jeudi, il a été placé ce vendredi sous contrôle judiciaire.

Sébastien Cauet, star française de la radio et du petit écran, est mis en examen pour viols et agressions sexuelles ce vendredi par le parquet de Paris, indique BFMTV. Il est accusé par au moins cinq femmes de viol et d’agression sexuelle. Son contrôle judiciaire lui interdit désormais de remplir son rôle de facilitateur.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Verts lancent leur initiative pour booster l’énergie solaire
NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale