vers un été pourri ? – .

vers un été pourri ? – .
vers un été pourri ? – .

Mois de mai pluvieux : vers un été pourri ?

Publié aujourd’hui à 18h29

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

Après un mois d’avril mouvementé avec des températures élevées suivies d’une période de gel, le mois de mai, très pluvieux, fut gris. Temps froid et humide, mais ce n’est pas inhabituel à cette période de l’année.

“Nous sommes dans les mêmes moyennes qu’en mai 2021, mais après des mois de mai très ensoleillés en 2022 et 2023, c’est certain que la météo n’a pas été fabuleuse cette année”, explique André-Charles Letestu, météorologue à MétéoSuisse.

Froid et beaucoup de pluie

En effet, au niveau des précipitations, le mois n’est pas encore terminé et nous sommes déjà à 98,8 mm de pluie contre 18 mm en 2023 et 12 mm en 2022. La moyenne depuis 1990 est de 75 mm. Aussi, mai 2024 aura été très peu ensoleillé par rapport aux deux dernières années. Seulement 138 heures d’ensoleillement contre 211 en 2023 et… 286 heures en 2022, soit plus du double cette année.

Il en va de même pour les jours où le mercure dépassait 25 degrés. Il n’y en aura eu que trois ce mois-ci, contre 5 en 2023 et 15 en 2022.

« Cette année, nous sommes donc plus élevés en termes de précipitations et plus faibles en termes d’ensoleillement. Mais il n’y a rien d’anormal non plus. Après avoir connu deux années de printemps doux et chaud, celui-ci semble naturellement maussade et pluvieux », poursuit le météorologue.

Bon pour les sols

En agriculture, la pluie n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle. « Pour le sol, c’est bien qu’il pleuve, mais le problème c’est que beaucoup d’herbe a poussé et qu’il n’y a pas assez de périodes sèches pour la tondre », explique André-Charles. Letestu.

Depuis le début du mois, la température du lac oscille entre 9 et 16 degrés. Selon nos calculs, la moyenne mensuelle devrait se situer autour de 12 degrés. Une température proche de celle de 2023, mais nettement inférieure à celle de 2022, calculée à 14,6 selon les chiffres de la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL).

Bonus pour les cinémas

Le mauvais temps profite généralement aux cinémas. Au Cinéma Bio de Carouge, la direction de l’établissement constate une augmentation de 400 spectateurs entre mai 2023 et mai 2024. Grâce à la pluie ?

« Je pense que la météo a une influence à 50 % sur notre fréquentation, l’autre moitié dépend des films et de leur qualité. On voit bien la différence entre les jours où il fait beau et les jours où il pleut. Mais il ne faut pas qu’il pleuve trop fort, sinon les gens ne sortiront pas de chez eux », explique Mattia Giannone, directeur adjoint de Cinéma Bio.

Mais les canicules profitent aussi aux pièces sombres climatisées. L’année dernière, certaines communes ont même proposé des séances aux seniors en cas de pics de chaleur.

Et pour l’été ?

Reste à savoir si l’on suit la même trajectoire qu’en 2021, où l’été a été gris, frais et humide. Cette possibilité ne peut être exclue, mais elle n’est pas plus probable que celle d’un été caniculaire.

« La probabilité d’avoir un été froid est assez faible pour le moment. Selon nos prévisions, il est probable qu’il fasse un peu plus chaud que la moyenne, mais cela reste extrêmement difficile à prévoir», conclut le météorologue de MétéoSuisse. Du soleil est encore attendu durant la deuxième partie du mois de juin.

A priori, l’été 2024 ne devrait donc pas battre des records de chaleur. Pour rappel, les étés de 2022 Et 2023 ont été marqués par des épisodes caniculaires historiques. Une petite pause rafraîchissante cette année, pour une planète qui en a clairement besoin. D’ici septembre, il ne reste plus qu’à savoir si les anoraks resteront au sec dans les armoires.

Bulletin

“Dernières nouvelles”

Voulez-vous rester au courant de l’actualité? La Tribune de Genève vous propose deux rendez-vous par jour, directement dans votre boîte email. Ainsi, vous ne manquez rien de ce qui se passe dans votre canton, en Suisse ou dans le monde.

Ouvrir une session

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

35 commentaires

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale