Les obligations d’État semblent moins populaires à première vue

Durant le premier jour de la période de souscription, les Belges ont investi 42,6 millions d’euros en obligations d’État. Cela semble moins réussi que le spectacle précédent.

Dans les nouvelles : Les obligations d’État ont rempli les caisses de l’État avec 42,6 millions d’euros en un jour. C’est ce que rapporte l’Agence fédérale de la dette.

  • Cette fois, les épargnants ont la possibilité de souscrire à des obligations d’État d’une durée d’un an et de huit ans.
    • La variante sur un an rapporte 3,2% brut. Après paiement du précompte mobilier, il reste 2,24% net.
    • L’obligation d’État à huit ans porte un coupon brut de 2,8%, soit 1,96% net.

La majorité choisit l’obligation d’État à un an

Remarqué : L’obligation d’État à un an reste le produit d’investissement le plus populaire.

  • Il a rapporté jusqu’à présent 32,4 millions d’euros. Grâce à l’obligation d’État sur huit ans, l’Agence de la dette a pu collecter exactement 616 400 euros le premier jour. Ce sont les montants que les Belges ont prêtés via les institutions financières.
  • Par ailleurs, 3.247 investisseurs ont souscrit directement au Trésor pour un montant de 9,6 millions.

Détails : Il semble que le gouvernement sera en mesure de lever moins de capitaux que lors de l’émission précédente.

  • Lors de l’émission de février, 151 millions d’euros ont été enregistrés après le premier jour de souscription.
    • A l’époque, il était possible de souscrire à des obligations d’État d’une maturité d’un et trois ans, avec un rendement net de respectivement 2,1% et 1,75%.
  • L’Agence de la dette a finalement pu réunir 433 millions d’euros.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale