Innovation PME | Un fluide intelligent qui facilite la vie

Innovation PME | Un fluide intelligent qui facilite la vie
Innovation PME | Un fluide intelligent qui facilite la vie

Prendre une innovation technologique, aller plus loin, la rendre utile voire indispensable. C’est ce que fait actuellement une jeune entreprise sherbrookoise avec des résultats étonnants.


Publié à 00h56

Mis à jour à 11h00

L’idée

À l’origine, Exonetik était une émanation de l’Université de Sherbrooke, où est née sa technologie. Depuis 10 ans, Pascal Larose et son associé Jean-Sébastien Plante l’ont développé vers une utilisation très recherchée actuellement dans les secteurs du transport, de l’aéronautique et de la robotique. C’est ce qu’on appelle un actionneur magnétorhéologique, ou actionneur MR.

Le produit

C’est à la fois simple et complexe, explique Pascal Larose. Le fluide magnétorhéologique, une huile additionnée de particules de fer, existe depuis longtemps, mais Exonétik a développé ses propriétés dans une multitude d’applications, dit-il. « Nous intégrons notre technologie dans les produits existants. »

Une fois magnétisé, le fluide peut changer de viscosité en quelques millisecondes et être utilisé dans des embrayages multifonctions. Les actionneurs MR d’Exonetik peuvent éliminer l’impact des nids-de-poule dans une voiture ainsi que les vibrations ressenties par un camionneur qui passe des heures au volant de son véhicule. Oh, ils peuvent également faire fonctionner des robots capables de cueillir délicatement des tomates dans les serres et d’être utilisés pour automatiser toutes sortes d’autres tâches.

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le fluide intelligent.

Jusqu’à présent, Exonetik a développé des robots et des applications qui roulent avec Magna (sièges de camion) et volent avec Bell Helicopter. Ses activités sont protégées par des brevets. « Il y a beaucoup de potentiel dans ce que nous faisons, mais nous avons beaucoup de projets confidentiels dont nous ne pouvons pas parler », explique le PDG.

L’objectif d’Exonetik est « que tout le monde sur terre touche un actionneur chaque jour ». Rien de moins.

L’avenir

La PME est diversifiée, mais n’entend pas se spécialiser dans un seul secteur d’activité, aussi prometteur soit-il, comme l’automobile ou l’aéronautique. « Notre spécialité, ce sont les actionneurs », explique Pascal Larose. Exonetik est déjà une entreprise rentable, qui réinvestit ses bénéfices dans son développement. Ses dix salariés ont la possibilité d’accéder aux actions.

Le co-fondateur en est à sa deuxième expérience entrepreneuriale et compte diriger l’entreprise de manière indépendante. Il estime que les futurs revenus d’Exonetik proviendront en partie de la vente de ses propres produits, comme des robots, et en partie des redevances perçues auprès des grandes entreprises qui utiliseront son savoir-faire.

“Jusqu’à présent, ça marche”, a-t-il déclaré. Si l’on cherche d’autres actionnaires, ce ne sera pas pour partager les pertes. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Adam Yates vainqueur final devant son coéquipier Joao Almeida
NEXT plus de 4.000 personnes rassemblées, le bâtiment du Vlaams Belang vandalisé