GND verra son programme simplifié

GND verra son programme simplifié
GND verra son programme simplifié

SAGUENAY – Maintenant que la Déclaration de Saguenay a été adoptée et que le programme Québec solidaire sera « mis à jour », les solidaires et Gabriel Nadeau-Dubois se considèrent « outillés » pour devenir un parti de gouvernement.

• Lire aussi : Gabriel Nadeau-Dubois remporte un premier tour

• Lire aussi : « Référendum contre l’immigration » : GND attaque le projet d’indépendance du PSPP

• Lire aussi : Québec Solidaire ne se déchirera pas à Jonquière

Malgré des débats animés sur l’avenir du monopole syndical de l’UPA, les délégués de Québec solidaire ont adopté la Déclaration du Saguenay sans dénaturer la majorité des propositions défendues par l’aile parlementaire de QS sur l’exploitation des ressources naturelles. Les opposants, déçus, n’ont pas réussi à freiner l’élan du clan GND.

Ensuite, le programme sera « actualisé », alors que la direction du parti a souhaité le « moderniser » et repartir d’une page blanche. Il leur fallait « trouver des voies de passage » pour satisfaire les délégués qui s’y opposaient.

D’ici les élections, le programme existant sera dépourvu d’engagements trop précis. La plateforme électorale sera également plus courte et ne comportera que cinq à six thèmes.

«C’est un travail collectif qui s’amorce, pour réviser ce programme pour le rendre plus court, le rendre plus général et en faire un document qui exposera le projet social et la philosophie d’un éventuel gouvernement du Québec solidaire», a décrit GND. .

Plus serein

Le leader parlementaire de Québec solidaire jouait son avenir politique ce week-end à Jonquière lors de ce Conseil national. En pleine crise interne, la direction de GND n’a finalement pas été très ébranlée.

Il souhaitait que sa formation adopte de nouvelles politiques afin que la formation soit plus « pragmatique ». GND est ravi de la réponse des délégués, malgré quelques écueils.

« Les délégués ont fait preuve d’une grande sagesse », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il ne s’agissait pas d’un « chèque en blanc » pour le caucus.

Les co-porte-parole de Québec solidaire se sont adressés aux délégués à l’issue du Conseil national situé au Cégep de Jonquière

Rémi Nadeau

Il plaide pour que les solidaires sortent « unis » de ce Conseil national.

Selon la co-porte-parole par intérim, Christine Labris, les groupes de solidarité sont désormais « équipés » et disposent de « très bons outils » pour devenir « un parti de gouvernement ».

Petite défaite

La journée de clôture du conseil a cependant été plus difficile que prévu. Les militants étaient déchirés par les propositions affectant le secteur agricole. Malgré la crise inflationniste qui frappe l’agriculture, les délégués refusent de changer la position historique de Québec solidaire sur le syndicalisme agricole.

Depuis 2012, ils veulent mettre fin au monopole syndical de l’Union des producteurs agricoles (UPA). Ils ont rejeté la proposition du caucus, indiquant que QS ne devrait plus prôner une réforme majeure permettant le pluralisme syndical.

Une fois de plus, un passage a été trouvé. Les délégués ont convenu de reconnaître le rôle de « l’UPA dans la protection des producteurs de différentes échelles » et de soutenir « qu’une variété de voix s’expriment ».

C’est une petite défaite pour GND, selon lequel les producteurs ont d’autres priorités que les réformes structurelles.

« Notre position évolue. Nous avons reconnu que l’UPA est un acteur central et un partenaire avec qui nous souhaitons travailler », a-t-il souligné. Toutefois, ce débat se poursuivra avant la prochaine campagne électorale, souligne-t-il.

Par ailleurs, satisfaite des débats du week-end, Ruba Ghazal a confirmé qu’elle envisageait sérieusement de présenter sa candidature pour devenir co-porte-parole féminine de QS.

«Nos membres ont été bons. Ils ont trouvé des voies de passage qui nous permettront d’avancer et je pense que Québec solidaire en ressort plus fort aujourd’hui, plus uni que lorsque nous sommes entrés dans ce conseil national » – Gabriel Nadeau-Dubois

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quand Quentin Tarantino sauve un petit cinéma parisien
NEXT Prédiction Espagne Italie – Euro – .