Garros | Auger-Aliassime affronte Nishioka, Diallo dans le tableau principal

(Paris) Trois Québécois feront partie des tableaux principaux masculin et féminin du tournoi de tennis de Roland-Garros.


Publié à 8h58

Mis à jour à 11h55

Si les places de Félix Auger-Aliassime et Leylah Annie Fernandez étaient déjà assurées en vertu de leur classement mondial, le Montréalais Gabriel Diallo a dû travailler fort pour obtenir le précieux laissez-passer.

Même si Diallo ne connaît toujours pas l’identité de son adversaire du premier tour, il en va autrement pour Auger-Aliassime et Fernandez.

Le 21e La raquette mondiale rencontrera le Japonais Yoshihito Nishioka au premier tour du tournoi de Roland-Garros, a-t-on appris après le tirage au sort

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO CHRISTINNE MUSCHI, ARCHIVES DE - CANADIENNE

Gabriel Diallo

Auger-Aliassime, également le 21e tête de série du tournoi majeur qui se déroulera sur terre battue, a une fiche en carrière de 3-2 contre Nishioka, 72 ans.e vacarme mondial. Le représentant de l’unifolié a d’ailleurs remporté ses trois derniers duels contre lui, dont ceux de l’Omnium Banque Nationale de Montréal en 2022 et du Masters de Madrid plus tôt ce printemps.

De son côté, l’Ontarien Denis Shapovalov – qui a finalement perdu 6-7 (7), 7-6 (4) et 6-3 contre le Néerlandais Tallon Griekspoor en huitièmes de finale de l’Omnium de Genève tôt jeudi matin, après l’interruption de leur duel par la pluie la veille – affrontera le Français Luca Van Assche, 101 ans, au premier tour à Roland-Garrose dans le monde. Ce sera leur premier duel en carrière.

Les deux joueurs de tennis canadiens ont été rejoints par Diallo, qui a battu le Suisse Alexander Ritschard 2-6, 6-2 et 6-3 au troisième et dernier tour de qualification, jeudi matin. Diallo, un joueur de tennis de 22 ans et 166 anse niveau mondial, atteint ainsi le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES DE - CANADIENNE

Leylah Annie Fernandez

Chez les dames, Fernandez, 31 anse tête de série, affrontera au premier tour la Française Jessika Ponchet, joueuse invitée. Pochet a remporté son seul duel précédent, lors du tournoi de Gatineau en juillet 2017.

L’Ontarienne Bianca Andreescu fera son retour à l’action à Paris, n’ayant pas disputé un seul match depuis sa blessure au dos subie à l’Omnium Banque Nationale à Montréal en août dernier. La championne de l’US Open 2019, qui a atteint le tableau principal à Paris grâce à son classement protégé, affrontera l’Espagnole Sara Sorribes Tormo au premier tour.

Les représentantes de l’unifolié pourraient être rejointes au tableau principal par l’Ontarienne Marina Stakusic, qui disputera son match du troisième et dernier tour de qualification contre l’Ukrainienne Yulia Starodubtsewa vendredi matin.

Un nul sans merci pour Nadal

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO EMMANUEL DUNAND, AGENCE FRANCE-PRESSE

Rafael Nadal

Pour ce qui a toutes les chances d’être son dernier Roland-Garros, Rafael Nadal, l’homme aux 14 triomphes sur la terre battue parisienne, n’a pas été gâté par le sort : l’Espagnol défiera le N.4 mondial Alexander Zverev dès le premier tour de l’édition 2024. , qui commence dimanche.

Marie-José Pérec, icône du sport français et triple championne olympique d’athlétisme dans les années 1990, a eu la main lourde avec « Rafa » : avec Zverev, le Majorquin aux 22 sacres du Grand Chelem s’est retrouvé propulsé d’entrée face à un (le ?) des joueurs les plus en forme du moment, fraîchement titrés au Masters 1000 de Rome.

«Je suis un peu en colère contre ma main», grimaça-t-elle quelques minutes plus tard. Elle aurait pu être plus gentille avec Nadal, non ? […] Quand j’ai entendu le « Wow » dans la salle (du tirage au sort, NDLR), je me suis dit « Oh merde ». »

La mission apparaît d’autant plus difficile pour Nadal, lancé dans un ultime retour à presque 38 ans, dont l’état de forme continue de susciter des interrogations. Lui-même n’avait pas approuvé sa participation à son tournoi favori après sa rapide élimination à Rome il y a une dizaine de jours.

Son corps meurtri, qui grince de partout depuis l’été 2022, semble lui avoir offert un peu de répit depuis quelques semaines, et le gaucher espagnol multiplie les entraînements depuis son arrivée à Paris lundi, notamment à le Central Parisien.

Il affronte successivement le jeune Américain Sebastian Korda (28 anse), au vétéran suisse Stan Wawrinka et au numéro 5 mondial Daniil Medvedev, dont l’ocre n’est pas sa tasse de thé.

” Fort “

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO MICHEL EULER, ARCHIVES PRESSE ASSOCIÉES

Alexander Zverev et Rafael Nadal à Roland Garros en 2022

Le défi qui l’attend avec Zverev est d’un tout autre calibre. Une chose est sûre : il n’y aura pas de tour de chauffe pour « Rafa ». Mais il y aura sans doute un avant-goût de revanche pour « Sascha » : c’est contre Nadal en 2022, en pleine demi-finale de Roland-Garros, que l’Allemand de 27 ans s’est grièvement blessé à une cheville et a été contraint de abandonner.

« Il fait chaud, c’est fort. J’imagine qu’en regardant le tirage au sort, il (Nadal) ne va pas être ravi, convient la directrice du tournoi Amélie Mauresmo. Sascha (Zverev) est en pleine forme, évidemment ça s’annonce très compliqué. C’est désormais un guerrier, un compétiteur extraordinaire. C’est “Rafa”, tout est possible. »

Dans une édition qui s’annonce la plus ouverte depuis vingt ans chez les hommes, les demi-finales théoriques opposeraient Novak Djokovic, numéro 1 mondial et détenteur du trophée, à Zverev, et les deux étoiles montantes de le circuit, l’Italien Jannik Sinner (N.2) et l’Espagnol Carlos Alcaraz (N.3), de l’autre.

Mais c’est tout sauf écrit, puisque Djokovic vit une première partie de saison à des années lumières de ses standards, sans le moindre titre, ni même la moindre finale à se mettre sous la dent – ​​en attendant la fin de son parcours à Genève. cette semaine.

Quant à Sinner et Alcaraz, leur participation était encore incertaine jusqu’à récemment, la faute à un mal à la hanche pour le premier, et à un avant-bras droit récalcitrant pour le second.

Swiatek, grand favori

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO THIBAULT CAMUS, PRESSE ASSOCIÉE

Iga Swiatek

Djokovic pourrait vivre un début de quinzaine avec un accent français : son premier adversaire sera Pierre-Hugues Herbert (invité). Gaël Monfils (38e) pourrait être son troisième, et Constant Lestienne (86e), peut-être son deuxième.

Alcaraz débutera contre un joueur issu des qualifications, et Sinner contre l’Américain Christopher Eubanks (43e).

Un premier tour se détache entre deux préretraités, Andy Murray (37 ans) et Stan Wawrinka (39 ans).

Chez les femmes, la grande favorite Iga Swiatek, n°1 mondiale et triple vainqueur de Roland-Garros, est destinée à affronter la n°3 mondiale Coco Gauff dans le dernier carré. Aryna Sabalenka et Elena Rybakina, n°2 et n°4 mondiales, sont attendues face à face dans le même stade.

“Swiatek a dominé la saison sur terre battue, elle vient de réaliser le doublé Madrid-Rome, elle est très impressionnante, elle se démarque”, précise Mauresmo.

Pour ce qui sera son vingtième et dernier Roland-Garros, Alizé Cornet, issue de Top 100 à 34 ans, hérité dès le premier tour du n°8 mondial Zheng Qinwen, finaliste à l’Open d’Australie en janvier.

La n°1 française Caroline Garcia débutera face à une joueuse issue des qualifications. Ugo Humbert, N.1 et 17 française monde, affrontera l’Italien Lorenzo Sonego (50e) au premier tour et pourrait croiser le n°9 mondial Stefanos Tsitsipas au troisième, l’un de ceux susceptibles de tirer son épingle du jeu dans cette édition ouverte.

L’Open de France débutera officiellement dimanche.

Avec Tom Nouvian, d’Associated Press et de l’Agence France-Presse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Paris. Un homme inculpé et emprisonné pour un projet contre « des cibles particulièrement juives »
NEXT L’IA, les malheurs de l’efficacité