Valérie Hayer s’en prend à Raphaël Glucksmann mais se fait prendre en flagrant délit de fake news

Valérie Hayer s’en prend à Raphaël Glucksmann mais se fait prendre en flagrant délit de fake news
Valérie Hayer s’en prend à Raphaël Glucksmann mais se fait prendre en flagrant délit de fake news
>>>>
Européennes : Valérie Hayer prise en flagrant délit de fake news contre Raphaël Glucksmann

Européennes : Valérie Hayer prise en flagrant délit de fake news contre Raphaël Glucksmann

POLITIQUE – Dites-moi pour quoi vous votez, je vous dirai qui vous êtes… à condition que vous ne vous trompiez pas sur le vote en question. Lors du débat entre têtes de liste des élections européennes organisé mardi 21 mai par LCI, la candidate Renaissance Valérie Hayer a critiqué son adversaire Raphaël Glucksmann pour un vote des socialistes – dont il est allié – à l’Assemblée nationale. Mais son argument s’est retourné contre lui.

Le candidat macroniste a voulu montrer de prétendues différences entre « ce que vous dites sur les plateaux au niveau européen et la réalité de ce que font vos partenaires en France ».

Raphaël Glucksmann est, avec Valérie Hayer, le candidat le plus favorable à un soutien massif à Kiev. Mais le premier a le vent en poupe dans les intentions de vote, tandis que le second est à la traîne. D’où l’importance pour ces derniers d’essayer de se démarquer sur le dossier ukrainien.

Et de tenter d’y parvenir à travers le vote de la loi de programmation militaire adoptée en France en juillet 2023. « Quand j’entends Raphaël Glucksmann dire qu’il faut tout mettre en œuvre et s’engager dans une économie de guerre, je voudrais vous demander : pourquoi les socialistes à l’Assemblée nationale ont refusé de soutenir la loi de programmation militaire (LPM) qui nous a permis accélérer notre défense française ? »elle a demandé.

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

Sauf que les socialistes ont soutenu la loi de programmation militaire. Sur les 10 élus PS présents lors de la séance du 12 juillet, tous ont voté pour, comme le montre l’analyse du vote mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale.

« Fake news » et « mensonges »

« L’enthousiasme d’une mauvaise campagne ne justifie pas tout ! »a répondu le président du groupe Boris Vallaud, partageant l’extrait de la séance où l’orateur socialiste a annoncé le vote du groupe. « Mensonge : comme 100 % des députés PS présents lors du vote final (après la navette et le CMP), j’ai voté pour la loi de programmation militaire. En être réduit à diffuser des fake news en dit long sur l’échec de la campagne de Valérie Hayer.»soutient le député Jérôme Guedj, sur la même ligne que plusieurs de ses collègues.

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

A quelques semaines du scrutin du 9 juin, la liste Renaissance conduite par Valérie Hayer ne parvient pas à convaincre. Dans le compilateur de sondages du HuffPostil est crédité de 16,1% tandis qu’en face, l’alliance PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann atteint 13,6%.

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

Voir aussi sur Le HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les 10 points du « programme gouvernemental » anti-Ciotti LR
NEXT «Je t’éteins facilement…» (photos)