Un sac de billes de magnésium réutilisable 350 fois entend révolutionner notre lessive – rts.ch

Un sac de billes de magnésium réutilisable 350 fois entend révolutionner notre lessive – rts.ch
Un sac de billes de magnésium réutilisable 350 fois entend révolutionner notre lessive – rts.ch

Deux designers lyonnais promettent de révolutionner nos lessives avec un petit sachet de billes de magnésium purifié réutilisable des centaines de fois. Un dispositif qui remplacerait les poudres, gels, pastilles et autres bandelettes, ainsi que leurs emballages volumineux et polluants.

Baptisée Ops Clean, cette invention tient dans la main sous la forme d’une pochette bleue mesurant 10 sur 13 centimètres, remplie de billes de magnésium purifié.

Elle a valu à ses deux designers le premier prix des Amazon Lauchpad Innovation Awards, lors de l’édition 2023. Avec 100 000 euros en jeu et une promotion sur la plateforme du géant de la vente en ligne.

Une réaction chimique connue

Cette nouvelle méthode durable de lavage des vêtements fonctionne grâce à une réaction chimique connue. Au contact de l’eau, les billes contenues dans le sachet libèrent de l’hydroxyde de magnésium d’une part et des mini bulles d’hydrogène d’autre part.

Avec ce processus, le pH de l’eau augmente jusqu’à un niveau permettant la neutralisation des bactéries, germes et levures. Quant aux mini bulles, elles agissent comme un agent nettoyant et un anti-odeur.

Deux designers lyonnais promettent de révolutionner nos lessives avec un petit sachet de billes de magnésium purifié réutilisable des centaines de fois. [Ops Clean]

Testé, le sachet de perles est efficace pour tout cycle d’au moins 45 minutes, de 15 à 90 degrés, et pour un poids de linge maximum de 7 kilos.

Et que reste-t-il dans l’eau rejetée ? Un peu de magnésium, un élément déjà présent dans l’eau de nos lacs et rivières. Le liquide rejeté ne contient donc pas d’éléments polluants supplémentaires, contrairement aux produits classiques.

Cependant, s’il s’agit d’un produit écologique, il faut rappeler que 90 % du magnésium produit dans le monde est produit en Chine. Il faut donc l’importer. Quant à la pochette, certainement tissée et cousue en France, elle est réalisée en nylon, un dérivé du pétrole, polluant et énergivore à produire.

350 lavages

A noter que selon différents tests d’organisation et d’émissions liées à la consommation, un cycle de lavage coûte actuellement en moyenne 48 centimes en lessive, avec des variations importantes. Livraison en Suisse incluse, un cycle de lavage avec la pochette coûtera 13,6 centimes et le fabricant promet pas moins de 350 avant de devoir la remplacer.

Et pour savoir quand changer de pochette, il n’est pas nécessaire de tenir un décompte strict. Il suffit de le peser : la pochette pèse 140 grammes à la livraison et il faut la changer lorsqu’elle descend en dessous de 80 grammes.

Après utilisation et après avoir été séparés, le pochon et les perles peuvent être déposés à la déchetterie. Une autre solution pour les billes est de les utiliser comme engrais pour les plantes, le magnésium étant un très bon nutriment.

>> Lire aussi : « No wash », la nouvelle mode qui consiste à ne plus laver ses vêtements

Didier Pradervand/fgn

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale