L’OM tombe à Reims (1-0) et voit l’Europe s’éloigner

L’OM tombe à Reims (1-0) et voit l’Europe s’éloigner
Descriptive text here

L’OM voit l’Europe s’éloigner. Ce mercredi soir, les Marseillais se sont inclinés sur la pelouse de Reims (1-0), en match en retard comptant pour la 32e journée de Ligue 1. Au stade Auguste-Delaune, c’est Chancel Mbemba qui a marqué contre son camp (33e). . Au classement du championnat de France, l’OM reste huitième, à trois points de Lens et Lyon, mais n’a plus du tout son destin entre ses mains, espérant disputer une compétition continentale la saison prochaine. Les Rémois, de leur côté, gagnent une place et se retrouvent dixièmes.

Il n’a pas fallu longtemps pour que l’OM se retrouve déjà sous pression. Les Marseillais ont connu une première alerte dès la 5e minute de jeu. Profitant de la générosité défensive adverse, Marshall Munetsi, après une remise d’Oumar Diakité, s’est infiltré dans la surface de réparation, avant, excentré vers la droite, de marquer d’une frappe croisée du pied droit. Cependant, la VAR n’a pas tardé à annuler ce but, pour un hors-jeu de Diakité.

Aubameyang, diminué, n’a pas pesé

Aubameyang fait pression sur Diouf

Crédit : Imago

Juste après la demi-heure de jeu, Munetsi se jetait devant le but, suite à un centre d’une touche de Junya Ito, mais c’est Chancel Mbemba qui poussait le ballon dans son propre but (33e, 1-0). Les Rémois, plus réalistes, ont joué chaque coup à fond. Ito, après un vrai festival (16e) ou encore Reda Khadra, d’une frappe à ras de terre (48e) ont fait chauffer les gants de Pau Lopez. Le gardien marseillais était également très heureux de voir la reprise du pied droit de Keito Nakamura, depuis le côté gauche, heurter son poteau opposé (38e).

Malade depuis quelques jours et donc affaibli, Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas su se montrer décisif, même s’il est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final. A la mi-temps, Jean-Louis Gasset change de système, abandonnant son 5-3-2 pour passer au 4-3-3. L’entraîneur marseillais a fait appel à une majorité de joueurs offensifs, mais ses protégés n’ont jamais réussi à trouver la solution. Cependant, ce n’est pas faute d’avoir essayé.

L’OM n’a plus son destin entre ses mains

Ismaila Sarr a profité d’une erreur de Yunis Abdelhamid pour se présenter seul face à Yehvann Diouf, et tenter un ballon plongé, mais c’est le gardien adverse qui a remporté son duel (25e). L’OM monopolise le ballon (62% de possession), mais les occasions franches sont rares et le manque de précision plus que flagrant. Juste après le début de la deuxième période, Pape Gueye, d’une frappe des 25 mètres, a également interpellé le gardien adverse (46e). Diouf avait décidé de se montrer infranchissable, avec même une dernière très grosse intervention, avec la jambe, devant Luis Henrique, en un contre un (70e).

Yehvann Diouf repart avec une cage inviolée, contrairement à l’OM. D’ailleurs, Marseille n’a signé aucun contrat lors de ses 20 derniers déplacements en Ligue 1, sa plus longue séquence depuis 1976-1977 (21). Avant ce match tardif, l’OM, ​​dont le compteur de victoires à l’extérieur cette saison reste bloqué à deux, avait son destin entre ses mains dans l’espoir de retrouver l’Europe l’année prochaine. S’il reste encore un match à jouer, dimanche à 21 heures sur la pelouse du Havre, le club phocéen n’est désormais plus sûr de rien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Premier ministre slovaque grièvement blessé par balles
NEXT Les jeunes vont encore au cinéma et ont des exigences élevées envers les théâtres