l’État saura tout sur vos vols

l’État saura tout sur vos vols
Descriptive text here

L’Etat, via la police fédérale Fedpol, saura tout sur vos données de vol et les collectera dans un registre. A moins que, par exemple, vous choisissiez un repas végétarien, il s’en fiche. Le Conseil fédéral a présenté mercredi une loi qui doit mettre la Suisse en conformité avec une réglementation en vigueur dans 70 Etats, dont ceux de l’UE, des Etats-Unis et du Canada. «Il s’agit d’un outil important dans la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité», a déclaré le conseiller fédéral Beat Jans.

Le système s’appelle PNR, pour «Liste de noms des passagers« . «Les données seront transmises à un nouveau service rattaché à Fedpol», note le Conseil fédéral. L’Etat tiendra un registre national qui contiendra nom, prénom, coordonnées, itinéraire, informations sur les bagages, siège, date de réservation, si vous ne vous êtes pas présenté à l’embarquement ou le moyen de paiement utilisé, et ce, pour tous les passagers. quitter la Suisse en avion ou y atterrir depuis l’étranger.

« En revanche, les données sensibles (couleur de peau, appartenance à un syndicat ou préférences alimentaires) ne sont pas communiquées », précise-t-on. Cela s’appliquera également aux vols réservés via des agences de voyages. En revanche, les vols domestiques ne tombent pas sous le coup de la loi.

Au plus tôt 48 heures et au plus tard 24 heures avant le départ prévu du vol, ainsi qu’immédiatement après la fin de l’embarquement, les compagnies aériennes doivent transmettre les données au registre central. L’objectif est de pouvoir identifier si des personnes recherchées sont sur le point de s’envoler, par exemple. Les données ne peuvent être utilisées que pour des délits « graves ».

Le Conseil fédéral promet que la protection des données sera garantie. Ils seront conservés pendant une durée maximale de six mois sauf s’ils présentent « une indication objective d’une infraction terroriste ou d’une autre infraction grave ». Beat Jans a ajouté que les données seraient stockées sur des serveurs internes à la Confédération et non dans un « cloud ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une information judiciaire confiée au BNPJ
NEXT « Combat » en vue : Biden et Trump conviennent de débattre à deux reprises – 15/05/2024 à 22h07