Tour d’Italie – 11e étape – Nouvelle victoire au sprint pour Jonathan Milan, Tadej Pogacar toujours en rose

Tour d’Italie – 11e étape – Nouvelle victoire au sprint pour Jonathan Milan, Tadej Pogacar toujours en rose
Tour d’Italie – 11e étape – Nouvelle victoire au sprint pour Jonathan Milan, Tadej Pogacar toujours en rose

L’air marin lui fait du bien. Après un premier triomphe à Andora, sur la côte ligure, Jonathan Milan (Lidl-Trek) a remporté ce mercredi sa deuxième victoire dans ce Giro lors de la 11e étape. L’Italien, qui renforce son maillot de cyclamen, s’est cette fois imposé à Francavilla al Mare, au sud de Pescara, au bord de la mer Adriatique, en battant Tim Merlier (Soudal-Quick Step) et Kaden Groves (Alpecin-Deceuninck). Encore une journée sans incident pour Tadej Pogacar (UAE Emirates), qui conserve son maillot rose.

Milan : “Le sprint, ce n’est pas seulement 20 secondes d’effort, c’est tout le travail fait en amont”

Ce parcours de 207 kilomètres proposait un format curieux avec une première moitié en dents de scie et l’autre entièrement plate. Au lendemain d’une gigantesque bataille pour rentrer dans l’échappée, seuls trois hommes voulaient partir à l’aventure, dont deux de Visma | Lease a Bike, la formation orpheline de Cian Uijtdebroeks (5ème au général), qui, pour cause de maladie, n’a pas pris le départ ce mercredi. L’Italien Edoardo Affini et le Néerlandais Tim van Dijke étaient accompagnés du Français Thomas Champion (Cofidis).

Thomas prend deux secondes

Le trio, parti d’entrée, n’a jamais eu le temps d’y croire. L’écart n’atteignait même pas la barre des trois minutes. Le peloton s’est retrouvé à 35 km de l’arrivée, juste avant le dernier sprint intermédiaire. Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) s’est classé 2e pour prendre deux secondes de bonus, derrière le coéquipier de Daniel Felipez Martinez, Ryan Mullen (Bora-Hansgrohe). Au général, Thomas pointe à 2’56” de Pogacar et 16″ de Martinez avant les dix dernières étapes.

Dixième victoire de Milan

Andrea Piccolo (EF Education-EasyPost) a tenté à nouveau de lancer un tir, en vain, à 20 km du but, juste avant une chute envoyant au sol les coéquipiers de Pogacar (Felix Grossschartner) et Romain Bardet (Kevin Vermaerke), tous deux titulaires. encore. Le vent était favorable, portant la vitesse moyenne finale à 47,1 km/h, un record pour ce Giro. Mais il est parti subitement tout droit, à 4km de l’arrivée, ce qui a obligé les sprinteurs à retarder le départ de leur ultime effort, sous peine d’être revus. Dans ce match, Milan, 23 ans, s’est montré le plus fort en dépassant Merlier dans les derniers mètres. Il s’agit de sa 10e victoire en carrière, la 3e sur les routes du Tour d’Italie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le réalisateur marocain Jérôme Cohen-Olivar présente son nouveau film « Autisto »
NEXT L’arrivée de l’IA sur le moteur Google suscite des inquiétudes