Examens du 2ème semestre prévus début juin

Examens du 2ème semestre prévus début juin
Examens du 2ème semestre prévus début juin
16

La prolongation du boycott ne permet pas de trouver des alternatives pour sauver l’année universitaire, a relevé A. Miraoui, en réponse à deux questions orales sur la grève des étudiants des Facultés de Pharmacie et de Médecine, affirmant que « le scénario de 2019 cela n’arrivera plus jamais.

Le dialogue se poursuit au niveau local avec les doyens des facultés pour résoudre tout problème, a-t-il assuré, notant que les deux ministères de tutelle ne manqueront pas d’intervenir si nécessaire. En revanche, il a affirmé qu’« il n’y a plus de dialogue au niveau national ».

Evoquant le processus de dialogue national, A. Miraoui a noté que depuis le début du boycott des cours, son département et le ministère de la Santé et de la Protection sociale ont ouvert leurs portes au dialogue pour interagir en totale transparence avec les revendications des étudiants. sur la base de leur conviction de l’importance de former des médecins de haut niveau.

A cet égard, il a appelé les étudiants en grève à retourner en classe, précisant que 45 des 50 revendications ont été satisfaites, alors que certaines revendications ne peuvent être acceptées, comme la participation à la sélection des nouveaux étudiants et le refus des stages. pratique.

Le gouvernement a donné la priorité à ce projet et a mobilisé des ressources considérables pour le réaliser, a également souligné le ministre, citant l’augmentation du nombre de professeurs dans les facultés de médecine et de pharmacie et les postes financiers (3.500) pour qu’il y ait un enseignant. pour 12 élèves.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV En une nuit, elle a appelé la police 319 fois
NEXT Taxer les plus riches pourrait rapporter 10 milliards