les alternatives mises en place ne fonctionnent pas assez

Les travaux au carrefour Léonard sont entrés dans une semaine critique, avec la réduction du périphérique à une voie dans les deux sens. Malgré l’annonce de ces travaux et les alternatives proposées, notamment une desserte ferroviaire accrue aux heures de pointe, de nombreux automobilistes se sont retrouvés coincés dans les embouteillages.


Article réservé aux abonnés




Journaliste au pôle Planète

Par Benoît Juillet

Publié le 13/05/2024 à 16h28
Temps de lecture : 2 minutes

R.Rien n’aura permis, ce lundi matin, d’éviter les redoutables embouteillages à l’approche du Carrefour Léonard. Ni les messages d’avertissement largement relayés à l’approche de la rentrée scolaire, ni les trains supplémentaires mis en place par la SNCB, ni les itinéraires alternatifs proposés par l’AWV (l’agence flamande en charge des routes et de la circulation, qui recense cette offre, en français, sur son site), ni les parkings de secours à certaines entrées d’autoroute, censés encourager le covoiturage.



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La réponse musclée de Daniel Kretinsky aux créanciers du groupe
NEXT 20 personnes en soins intensifs à Bangkok