Blitz de surveillance de la SQ | Plus de 4 000 billets en une semaine partout au Québec

Blitz de surveillance de la SQ | Plus de 4 000 billets en une semaine partout au Québec
Descriptive text here

Des milliers de contraventions ont été émises en l’espace d’une semaine partout au Québec, dans le cadre d’une nouvelle campagne de sensibilisation organisée par la Sûreté du Québec (SQ) visant à donner la priorité aux piétons et aux usagers vulnérables.

Plus de 4 000 contraventions ont été émises lors de l’opération nationale concertée de « partage de routes », qui s’est déroulée du 26 avril au 2 mai dans toutes les régions de la province. L’un des constats les plus fréquents concernait « le fait de ne pas avoir donné la priorité aux piétons ».

Selon la SQ, qui a publié lundi un rapport sommaire de cette initiative annuelle, 1 300 opérations ont été réalisées, ce qui signifie que plus de trois amendes ont été imposées en moyenne par intervention ponctuelle. Cela passe principalement par une présence policière accrue dans les zones considérées comme sujettes aux accidents.

Dans un communiqué, la police assure que “les interventions menées par les agents de patrouille visaient à sensibiliser tous les usagers de la route, quel que soit le mode de déplacement, afin de contribuer à sécuriser tous les usagers des réseaux de transport”.

« Prendre le temps d’adopter ces comportements permet de sauver des vies », poursuit la Sûreté du Québec, qui rappelle que le principe de prudence, tel que défini par le Code de la sécurité routière, doit primer en tout temps, même lorsqu’on est pressé.

En juin dernier, la Compagnie d’assurance automobile (SAAQ) révélait dans son rapport annuel que les piétons sont surreprésentés parmi les victimes de collisions routières. L’année dernière, 79 d’entre eux sont morts sur le réseau routier, soit un bond de 44% en un an et de 23% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes. Il s’agit du pire bilan dans ce domaine depuis 2007.

«On va changer les mentalités»

Chez Vélo Québec, qui a participé à l’organisation de la campagne avec Piétons Québec, le président-directeur général Jean-François Rheault salue la démarche mise de l’avant par les autorités policières.

« La sécurité routière est l’affaire de tous, bien sûr, mais on a plus de responsabilités quand on est plus grand, dans la voiture. Et ces messages ont été transmis d’une manière vraiment intéressante. C’est avec des campagnes comme celle-là qu’on va changer les mentalités, tranquillement, mais sûrement», explique M. Rheault.

Il note toutefois que le Québec « a encore beaucoup de travail à faire pour que la priorité aux piétons soit respectée par tous ». Jeudi dernier, une petite fille traversant la rue pour se rendre à son autobus scolaire a été heurtée par un cycliste qui n’a pas réussi à s’arrêter au Plateau-Mont-Royal. Il s’agit d’une violation flagrante du Code de la sécurité routière que Vélo Québec a dénoncé sur toute la ligne.

Néanmoins, «le changement de mentalité envers le transport collectif et la sécurité routière au sens large est réellement en train de s’opérer partout au Québec», conclut M. Rheault, sur un ton plus optimiste. « Quand on parle de partage de la route, aujourd’hui, on ressent et on voit des conversations de plus en plus profondes et complexes sur tout le territoire. Nous allons dans la bonne direction. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le procureur de la CPI demande un mandat d’arrêt contre Netanyahu pour crimes de guerre
NEXT Les aurores boréales sont difficiles à voir à l’œil nu