« J’ai déjà des scénarios en tête, ça pourrait aller vite après le 9 juin »

« J’ai déjà des scénarios en tête, ça pourrait aller vite après le 9 juin »
« J’ai déjà des scénarios en tête, ça pourrait aller vite après le 9 juin »

Le président du PS, devant les lecteurs de « Soir », rejette avec une foule d’arguments l’hypothèse d’un partage du pouvoir avec le PTB. Ne vous fermez pas complètement à l’idée de « devoir » gouverner avec la N-VA. Affirme que « le PS sera bien plus haut que dans les sondages », mais aussi qu’il « assumera finalement tout » en tout cas, défaite ou seize…


Article réservé aux abonnés


Image de l'auteur par défaut


Par David Coppi et Alexandre Noppe

Publié le 11/05/2024 à 07h00
Temps de lecture : 2 minutes

Moh, quand on ne me pose pas la question, je ne parle jamais du PTB, ça ne m’intéresse pas, ils ne m’intéressent pas fondamentalement mais vous, les journalistes, êtes fascinés, vous venez sans cesse avec des questions sur leurs commentaires, Je suis obligé de répondre… » Lundi soir devant les lecteurs du Soirée qui l’a également sollicité sur le registre, Paul Magnette, un peu gêné si on le suit bien, a fait contre malheur une bonne occasion de s’expliquer longuement, pour tenter de repousser ce fantôme du PTB qui hante la grande maison socialiste de Belgique . Paul Magnette déploie tous les arguments du président, toute la rhétorique de l’intellectuel en politique.



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Washington critique Israël pour sa conduite de la guerre
NEXT La Suisse a connu les aurores boréales, effet d’une tempête solaire extrême