une assemblée de parlementaires tiendra une réunion extraordinaire

une assemblée de parlementaires tiendra une réunion extraordinaire
une assemblée de parlementaires tiendra une réunion extraordinaire

Le député libéral fédéral franco-ontarien Francis Drouin n’est pas au bout de ses peines. Les appels à sa démission de son poste de président de la section canadienne de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) se refléteront directement dans les pouvoirs de l’organisation, dont une assemblée générale extraordinaire a été convoquée pour discuter de la question.

Drouin”,,”texte”:”Nous allons déposer une motion qui demandera que les membres se prononcent sur la démission de M. Drouin”}}”>Nous déposerons une motion qui demandera aux membres de voter sur la démission de M. Drouina confirmé vendredi à - canadienne le député bloquiste René Villemure, l’un des deux vice-présidents de la branche canadienne de l’organisation parlementaire.

M. Villemure, qui a signé avec 16 autres collègues du Bloc québécois une lettre demandant la rencontre, juge que le dossier n’est pas clos avec les excuses présentées jeudi avec une immense réticence par M. Drouin pour avoir qualifié de « pleins de merde » et d’« extrémistes » deux témoins qui militent pour la protection du français au Québec.

Trois jours plus tôt, les deux témoins, un chercheur indépendant et un professeur de cégep, avaient expliqué, à partir de données de Statistique Canada, que lorsqu’un francophone ou un allophone fréquente une université ou un cégep anglophone, cela augmente considérablement la probabilité de mener sa vie En anglais.

Inacceptable, point final

Lors de cette séance houleuse du Comité permanent des langues officielles, le député Drouin a tenu ces propos controversés après leur avoir demandé s’ils croyaient sincèrement que le gros problème de l’anglicisation au Québec, c’est McGill et le Collège Dawson.

Toutefois, M. Drouin s’excuse de ne pas avoir proposé aux témoins un environnement respectueux concernant les paroles prononcées, la profondeur de ses pensées n’en demeure pas moins puisqu’il continue de nier faits et de banaliser le sort de la francophonie, argumente M. Villemure.

Le député du Bloc estime que inacceptable, point final pour celui qu’il décrit comme Le premier diplomate élu du Canada en termes de monde francophone. M. Drouin occupe non seulement la présidence de la section canadienne duFAPmais il est également président de l’organisation au niveau international.

Après s’être excusé, le député Drouin a déclaré aux journalistes : J’ai dit tout ce que j’avais à direlorsqu’on lui a demandé s’il avait l’intention de démissionner de son poste de président.

M. Villemure, député de Trois-Rivières, s’est dit « surpris » d’en arriver au point de demander un vote et a imploré son collègue d’accepter. le seul verdict requis partir tout seul.

C’est mieux que d’être viré.

Une citation de René Villemure, vice-président de l’APF
>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Le député de Trois-Rivières, René Villemure. (Photo d’archives)

Photo : - Canadienne / Adrian Wyld

Pour le moment, les chefs du Bloc québécois et du Parti conservateur du Canada, Yves-François Blanchet et Pierre Poilievre, se sont exprimés à la Chambre pour exiger que M. Drouin démissionne de ses fonctions à la Chambre.FAPmais le premier ministre Justin Trudeau et ses ministres continuent de le défendre bec et ongles, soulignant que leur collègue s’est excusé.

Dans une déclaration écrite, la porte-parole des langues officielles du Nouveau Parti démocratique, Niki Ashton, a indiqué vendredi qu’elle voit mal comment M. Drouin peut demeurer président duFAP après avoir manqué de respect et traité les témoins comme ça.

L’opposition majoritaire à l’APF… pour l’instant

Les statuts de la section canadienne duFAP préciser que tout sénateur ou député peut en être membre. Il n’est pas obligatoire qu’ils parlent français.

La page du Parlement du Canada dédiée à l’organisation révèle qu’elle comptait 88 membres vendredi matin. Un calcul effectué par - canadienne révèle que 53,4 % des députés sont bloquistes, conservateurs ou néo-démocrates.

Les parlementaires peuvent devenir membres jusqu’à sept jours avant la réunion. M. Villemure a également noté que cinq membres se sont ajoutés depuis le début de la semaine.

L’avis de convocation, qui a été transmis jeudi soir en français, mais également en anglais, précise que l’assemblée doit avoir lieu le jeudi 23 mai, à 18h30.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Giro 2024 – Julian Alaphilippe, l’escapade improvisée d’un grand seigneur sur la 16e étape
NEXT Protection du caribou des forêts et des montagnes