L’OMS déclare prolonger les négociations anti-pandémiques

L’OMS déclare prolonger les négociations anti-pandémiques
Descriptive text here
Des divisions subsistent entre pays riches et pays en développement sur les modalités du transfert de technologie contre de futures pandémies (archives). © Keystone/MARTIAL TREZZINI

Publié le 10/05/2024

Les 194 membres de l’OMS n’ont toujours pas trouvé de consensus pour un accord contre les pandémies, à quelques jours de l’échéance de l’Assemblée mondiale de la santé, le 27 mai. Vendredi soir, ils ont décidé à Genève de poursuivre les négociations la semaine prochaine.

“Les gouvernements du monde entier ont convenu aujourd’hui de continuer à travailler sur le projet d’accord contre les pandémies”, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué. Ils doivent « affiner davantage le projet ».

Après les polémiques sur les inégalités d’accès aux vaccins lors de la pandémie de coronavirus, l’objectif est d’éviter les mêmes discriminations à l’avenir. Un système Covax avait été lancé pour tenter de compenser ces disparités, mais des retards et des problèmes de distribution avaient été rencontrés.

Symbolisant les divisions entre pays riches et pays en développement, les délégués ont progressé lentement dans les discussions article par article. Les divergences restent importantes sur le transfert de technologies ou le partage de pathogènes.


ats

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le ministère de la Justice promeut la parité dans son recrutement
NEXT Protection du caribou des forêts et des montagnes