Motorisation électrique | Hydro-Québec veut quitter une coentreprise

Motorisation électrique | Hydro-Québec veut quitter une coentreprise
Descriptive text here

D’après son laboratoire d’essais haute tension, le descendant du moteur-roue. Hydro-Québec souhaite vendre ses actions restantes dans Dana TM4, sa coentreprise avec la multinationale Dana spécialisée dans l’électrification des transports.

Face aux investissements colossaux qui attendent l’entreprise publique au cours de la prochaine décennie, l’entreprise publique a décidé de lever son option de cession des 45% des parts de son partenariat avec l’équipementier américain.

«Notre plan d’action est très ambitieux et pour le réaliser, nous devons nous concentrer sur notre cœur de métier et les investissements d’environ 150 à 180 milliards qui sont nécessaires», explique Maxime Aucoin, vice-président exécutif, stratégies. et des finances, d’Hydro-Québec.

Depuis qu’elle a cédé une participation majoritaire (55%) à Dana pour 165 millions en 2018, l’entreprise publique a réinjecté plus de 200 millions dans la coentreprise pour éviter une dilution. Au cours des six dernières années, Dana TM4 a réalisé plusieurs acquisitions en plus d’ouvrir des usines internationales, ce qui a nécessité des investissements importants de la part des deux partenaires.

Outre Boucherville, dans la banlieue sud de Montréal, le spécialiste du moteur électrique est présent aux États-Unis, en Italie, en Inde, en Chine et bientôt en Suède. Dana TM4 conçoit et fabrique des moteurs électriques, des génératrices et des systèmes de contrôle pour les véhicules de tourisme, commerciaux, récréatifs et sportifs, entre autres.

Hydro-Québec affirme que son retrait de Dana TM4 « n’aura aucun impact sur le maintien des emplois » au Québec. À Boucherville, l’effectif de la coentreprise a plus que doublé depuis 2018 pour atteindre plus de 300 personnes. Les installations de l’entité ont également été agrandies.

Il faudra attendre avant d’avoir une idée du montant qui sera obtenu par la société d’État. Les deux parties doivent s’entendre sur la « juste valeur marchande » de Dana TM4.

Il s’agit d’un deuxième transfert en autant de semaines annoncé par Hydro-Québec. Le 26 avril, l’entreprise publique a annoncé son intention de vendre son laboratoire d’essais haute tension à Hitachi Energy, l’un de ses principaux fournisseurs. Ce transfert doit être officialisé en 2027. Le laboratoire sera intégré par Hitachi Energy Canada, situé à proximité.

Fondée en 1904, Dana a généré l’an dernier des revenus de 10,6 milliards de dollars américains en plus de générer des bénéfices nets de 38 millions de dollars américains. L’équipementier automobile compte plus de 42 000 employés dans le monde et fait affaire avec des géants comme Ford, General Motors, Nissan, Volvo et Toyota.

Apprendre encore plus

  • 1998
    Fondation de TM4 afin de compléter le moteur-roue développé à l’IREQ et d’entreprendre sa commercialisation.

    dana tm4

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Interpol émet une « notice rouge » pour le fugitif, qu’est-ce que cela implique ? – .
NEXT blocus de prisons après l’attaque d’une camionnette