Laveuse gratuite | Les espoirs du Canadien pour le repêchage

Laveuse gratuite | Les espoirs du Canadien pour le repêchage
Descriptive text here

Kent Hughes n’avait pas l’air d’un perdant mardi soir après la loterie de la LNH. Le co-recruteur en chef du Canadien, Martin Lapointe, non plus.

Les membres de l’encadrement de l’équipe semblaient soulagés de conserver le cinquième choix, une position évidemment stratégique pour eux. Et cette place n’a pas été acquise. Le CH avait 17,3 % de chances de remporter un des deux premiers lots, mais aussi et surtout 58,2 % de chances de perdre une ou deux places.

À en juger par le langage corporel du directeur général du Canadien, nous semblions convaincus de pouvoir mettre la main sur l’espoir visé au cinquième rang.

Hughes a dit à la fois peu et beaucoup lors de son point de presse mardi. Procédons par élimination pour tenter d’identifier les cibles de l’équipe.

« À talent plus ou moins égal, nous repêchons un attaquant », a déclaré Kent Hughes. Il ne faut absolument pas privilégier l’attaquant au détriment du défenseur, mais nous avons déjà beaucoup de profondeur en défense, notamment côté gauche. Donc l’idée d’ajouter un top six à notre organisation est intéressante. Mais il pourrait aussi s’agir d’un défenseur droitier s’il est le meilleur joueur disponible à notre rang. »

En résumant brièvement les propos du directeur général du Canadien, qui n’a pas l’habitude de donner de fausses pistes aux journalistes, on peut donc écarter les défenseurs gauchers Zeev Buium, Sam Dickinson et Anton Silayev.

De quel défenseur droitier Hughes faisait-il référence ? Sans l’ombre d’un doute Artyom Levshunov, déjà exilé de Russie depuis deux ans, 6 pieds 2 pouces, 209 livres, 35 points en 39 matchs à sa première saison à Michigan State, dans la NCAA. Mais sauf surprise majeure, il ne sera pas disponible à la cinquième place.

Un autre défenseur droitier, Zayne Parekh, fait tourner les têtes avec ses 96 points, dont 33 buts, en seulement 66 matchs avec Saginaw dans la Ligue junior de l’Ontario, mais ses lacunes défensives sont préoccupantes.

Les assaillants arrivent. Le Russe Ivan Demidov est probablement le plus talentueux après le premier choix consensuel Macklin Celebrini, dont le nom de famille est probablement déjà brodé au dos du maillot gagnant à la loterie des Sharks de San Jose.

Les Blackhawks de Chicago, détenteurs du deuxième choix, pourraient donc jeter leur dévolu sur Demidov, 5 pieds 11 pouces et 168 livres, outrageusement dominant dans le circuit junior russe avec 60 points en 30 matchs et sous contrat pour une seule saison supplémentaire. Demidov serait un bon partenaire de ligne pour le centre Connor Bedard. Mais Chicago pourrait aussi se tourner vers le défenseur droitier Levshunov.

Les Ducks d’Anaheim repêchent troisième. Les clubs nous disent généralement qu’ils choisiront le meilleur joueur disponible, et non pas drafter en fonction des besoins de l’organisation, mais le passé nous prouve souvent le contraire : ils se contorsionnent pour contourner leurs beaux principes.

Anaheim est bien doté en centres, avec Mason McTavish et Leo Carlsson, et ne manque pas d’attaquants capables de jouer à ce poste avec Cutter Gauthier et Trevor Zegras. En défense, Pavel Mintyukov, gaucher, est déjà une étoile montante. Derrière lui, Olen Zellweger, un petit défenseur offensif, est en passe de s’imposer dans la LNH.

A droite, il y a Tristan Luneau dans les projets à long terme. Jamie Drysdale a été échangé aux Flyers contre Gauthier. Le directeur général des Ducks, Pat Verbeek, a récemment déclaré qu’il recherchait un excellent défenseur droitier et un attaquant droitier. Si Demidov est repêché par Chicago, on voit mal les Ducks se détourner de Levshunov, le meilleur défenseur disponible aux yeux de plusieurs.

Il resterait un club à repêcher avant le CH, soit les Blue Jackets de Columbus. Ici le mystère persiste. Columbus n’a toujours pas de directeur général. Pour l’instant, Ville Siren a survécu au limogeage de son complice, le directeur général déchu Jarmo Kekalainen. L’ancien recruteur en chef du Canadien, Trevor Timmins, est son adjoint.

Hughes et la direction canadienne, on le devine, aimeraient voir Columbus se tourner vers un défenseur. Les Blue Jackets semblent à l’aise avec leurs centres en place. Adam Fantilli, le troisième choix au classement général en 2023, est déjà numéro un à 19 ans. Cole Sillinger progresse bien. Il avait 32 points l’an dernier lors de sa troisième saison, à 20 ans. Le capitaine Boone Jenner, 30 ans, est sous contrat pour deux saisons supplémentaires. Gavin Brindley vient de récolter 53 points en 40 matchs à l’Université du Michigan. Il y a aussi Luca Del Bel Belluz et Luca Pinelli.

En défense, Zach Werenski, un gaucher, est le numéro un incontesté et il n’a que 26 ans. Denton Mateychuk, également gaucher, premier choix, douzième au total, en 2022, vient de connaître une grosse saison offensive dans la Western Junior League. David Jiricek, sixième choix au classement général en 2022, est le grand espoir à droite. Columbus pourrait augmenter sa banque d’espoirs en défense et le CH s’en doute probablement.

Si les choses se passent comme prévu au sommet, Cayden Lindstrom, Tij Iginla et Beckett Sennecke seraient donc toujours disponibles. Lindstrom correspond au profil recherché par l’organisation. Ce centre gaucher mesure déjà 6 pieds 4 pouces et pèse 215 livres. Il a amassé 46 points, dont 27 buts, en 32 matchs à Medicine Hat, dans la Ligue junior de l’Ouest, au cours d’une saison marquée par plusieurs blessures.

Avec plusieurs attaquants de moins de six pieds dans l’alignement actuel, Cole Caufield, Nick Suzuki, Alex Newhook, Montréal ne se cacherait pas devant l’arrivée d’un attaquant solide pour grossir les rangs en compagnie de Kirby Dach et Juraj Slafkovsky, entre autres.

Il y a quelques points d’interrogation autour de Lindstrom. Il a peu joué dans la seconde moitié de la saison en raison de blessures. Il n’avait pas fière allure en séries éliminatoires, mais il n’était probablement pas en bonne santé. Il a ensuite sauté le Championnat du monde des moins de 18 ans. Mais le potentiel est indéniable.

Au prorata sur une saison complète de 68 matchs, Lindstrom aurait amassé 98 points. C’est énorme pour un centre de 6 pieds 4 pouces avec de telles mains au cours de son année éligible au repêchage (il a eu 18 ans en février).

Iginla, le fils de l’ancien capitaine des Flames de Calgary Jarome, serait un plan B intéressant. Cet attaquant de six pieds et 186 livres a marqué 47 buts à Kelowna, dans la Ligue junior de l’Ouest. Fans de Cole Eiserman, au risque de vous décevoir, les chances de le voir se retrouver à Montréal sont presque nulles.

Ottawa gardera son choix

Il n’y a eu aucun mouvement au classement à la fin de la loterie. Les Sénateurs d’Ottawa ont conservé leur septième place. Sans surprise, ils conserveront leur choix. Pour ceux qui l’auraient oublié, les Sénateurs doivent renoncer à leur choix de première ronde en 2024, 2025 ou 2026 pour leur manque de transparence dans le dossier contractuel d’Evgenii Dadonov.

Il détenait une clause partielle de non-échange qui n’a pas été révélée aux Golden Knights lors d’une transaction entre Vegas et Ottawa. Deux ans plus tard, Dadonov a invoqué cette clause secrète pour faire avorter un échange des Golden Knights vers les Ducks d’Anaheim.

Nous voulons évidemment voir les Sénateurs grimper au classement au cours des deux prochaines saisons afin de ne pas sacrifier un premier choix. Cette organisation n’a pas repêché au premier tour lors des deux dernières cuvées et le premier choix de 2021, dixième au total, Tyler Boucher, n’annonce rien d’intéressant.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Son infidélité avec la nièce de sa femme lui coûte son pénis
NEXT Les Girondins4Ever Verts devront passer par la case barrages avec Rodez et le Paris FC ! Les Girondins terminent à la 12e place