les principaux points de l’avis du CESE

les principaux points de l’avis du CESE
les principaux points de l’avis du CESE

mercredi 8 mai 2024 à 16h46

Rabat – Voici les principales recommandations de l’avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur « Les jeunes NEET : quelles perspectives d’inclusion socio-économique ? », présenté mercredi lors d’un atelier de retour d’expérience à Rabat :

Le CESE recommande l’adoption d’une approche intégrée fondée sur cinq axes, en vue d’accélérer l’intégration sociale et économique de cette catégorie de jeunes, âgés de 15 à 24 ans, vivant dans une situation de vulnérabilité prononcée et en marge du le système d’éducation/formation et le marché du travail (NEET), qui touche 1,5 million d’individus, soit un jeune Marocain sur quatre (HCP, 2022).
1 – Le premier axe concerne le renforcement des capacités d’identification et de suivi des jeunes NEET.

Pour ce faire, le CESE recommande notamment la création d’un système d’information élargi d’identification des NEET et de suivi de leur parcours, qui regrouperait des données croisées de sources multiples (RSU, statistiques relatives aux secteurs concernés, etc.).
2- Le deuxième axe concerne la mise en œuvre de mesures préventives pour éviter que de nouvelles catégories de jeunes se retrouvent en situation NEET. A cet égard, il est recommandé de :

– Garantir l’efficacité de la scolarité obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, en mettant en place les mesures nécessaires de rétention et de réintégration, avec une large implication des parents et des acteurs concernés au niveau local ;

– Généraliser les écoles communautaires en milieu rural, tout en veillant à ce qu’elles renforcent leurs équipements et étendent la couverture des services de transport scolaire ;

– Renforcer l’offre publique de formation professionnelle en milieu rural, en adaptant les spécialisations aux besoins de chaque région et de chaque territoire.
3- Le troisième axe prévoit la mise en place d’un écosystème élargi pour accueillir et guider les jeunes NEET vers des options personnalisées répondant à leurs besoins spécifiques.

Dans ce cas, il conviendrait de développer un réseau dense de points d’accueil, d’écoute et d’orientation des NEET. Ce réseau, qui devrait s’étendre à l’ensemble des collectivités territoriales, serait régi par une charte unifiée qui préciserait les rôles, les activités et la répartition des responsabilités entre les différents acteurs impliqués.
4- Le quatrième axe vise à améliorer la qualité et l’efficacité des services et des programmes d’intégration pour les jeunes NEET.

Il s’agit principalement d’améliorer la qualité et l’efficacité des services publics d’intégration des jeunes sur le marché du travail et de garantir un accompagnement personnalisé aux NEET dans le but d’améliorer leur employabilité, via des systèmes d’accompagnement. des arrangements contractuels appropriés avec le secteur privé ou le secteur tiers. L’objectif est de faciliter leur réinsertion dans le système d’éducation ou de formation, de les accompagner dans la recherche d’opportunités de stage ou d’emploi et de les accompagner avant et après la création d’entreprise.
5- Le cinquième axe vise à établir un cadre de gouvernance, caractérisé par une cohérence et une complémentarité optimales entre les différents programmes, ainsi qu’une coordination continue et efficace entre les différents acteurs concernés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Baldé et Tagliafico reviennent pour l’OL
NEXT une tentative de coup d’État manquée qui interroge