Un « devoir de visite » pour les pères de familles monoparentales ? Emmanuel Macron ouvre le débat

Un « devoir de visite » pour les pères de familles monoparentales ? Emmanuel Macron ouvre le débat
Descriptive text here
>>>>
Capture d’écran Elle Dans un entretien à « Elle », Emmanuel Macron ouvre le débat sur un éventuel « devoir de visite » qui serait imposé aux pères de familles monoparentales.

Capture d’écran Elle

Dans un entretien à « Elle », Emmanuel Macron ouvre le débat sur un éventuel « devoir de visite » qui serait imposé aux pères de familles monoparentales.

POLITIQUE – Sera-t-il un jour obligatoire de rendre visite et d’accompagner les enfants jusqu’à l’âge adulte lorsque les deux parents sont séparés ? Ce débat est ouvert par le chef de l’Etat Emmanuel Macron ce mardi 7 mai dans une vidéo diffusée par le magazine Elle. Le Président de la République évoque les familles monoparentales, à charge en grande partie des femmes, expliquant que « c’est un devoir d’être parent, et que c’est un devoir qui ne prend pas fin au moment du divorce ou de la séparation « .

« Je souhaite qu’on puisse ouvrir ce débat, qui est au fond à la fois un débat sur la parentalité et un débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes, qui est celui de l’instauration d’un devoir de visite, d’un devoir d’accompagnement jusqu’à l’âge adulte, des enfants »dit le président dans la courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux et que vous pouvez voir ci-dessous.

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

“Quand il y a un père, il doit exercer tous ses devoirs et la mère, lorsqu’elle est dans cette situation, peut exiger des visites régulières”, poursuit le chef de l’Etat. Et prenons par exemple la nécessité pour les pères de participer aux réunions parents-enseignants et d’être ” partie prenante “ de l’éducation de l’enfant.

Être parentC’est un devoir qui ne prend pas fin au moment du divorce ou de la séparation. », insiste donc le chef de l’Etat, rappelant que 85% des 1,7 million de familles monoparentales sont prises en charge par des femmes. Mais les parents doivent « exercer leurs responsabilités » a ” deux “souligne-t-il.

Emmanuel Macron considère en effet que« y compris pour l’enfant, c’est mieux. Parce qu’un enfant qui ne voit jamais son père est un enfant qui se sent abandonné. » Et « dont le développement affectif et éducatif n’est pas le même ».

Voir aussi sur HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pogacar remporte la 15e étape et élimine la concurrence
NEXT voici à quoi vous devez vous attendre – .