Loubaba Laalej présente son ouvrage « Mysticisme et Plasticité »

Loubaba Laalej présente son ouvrage « Mysticisme et Plasticité »
Descriptive text here

Dans cet ouvrage divisé en deux chapitres, l’auteur explore en profondeur la relation étroite et complexe entre plasticité et mysticisme dans le domaine artistique.

Se nourrissant mutuellement, plasticité et mysticisme se rejoignent dans une quête commune de transcendance et de révélation, pour créer des œuvres d’une profondeur et d’une intensité sans précédent. Ensemble, ils tissent un réseau complexe d’interactions où la forme matérielle côtoie l’essence spirituelle. C’est ce que l’on retient également à travers le livre « Mysticité et plasticité » de Loubaba Laalej. L’auteur explique comment ces deux concepts interagissent et s’enrichissent pour donner naissance à des œuvres d’une profondeur et d’un sens exceptionnels. Par son analyse fine et éclairée, elle met en évidence le rôle crucial de la plasticité dans la matérialisation des idées mystiques et spirituelles.
« Dans le cas de l’œuvre entre nos mains de l’artiste mystique Loubaba Laalej, nous nous trouvons avec une expérience unique et un merveilleux précédent culturel au niveau de la dimension mystique et plastique, mais aussi au niveau de l’analyse et de la déchiffrer esthétiquement l’expérience mystique à travers l’approche de genre et la transformer en ce qui lui est équivalent artistiquement au niveau de la plasticité et au niveau du goût au niveau de la reformulation de l’expérience linguistiquement et à travers « l’expression émotionnelle et l’exploration mystique » , explique à ce sujet l’écrivain et chercheur Noureddine Danyaji.

En effet, « Mysticité et plasticité » constitue une contribution précieuse à la compréhension de la dimension spirituelle de l’art et de son pouvoir de transcender les frontières de la perception humaine. On y retrouve Ibn Arabi, Hallaj, Mawlana Jalaldîn Rumi à la croisée de Hegel, Van Gogh, Sainte Jeanne d’Arc, entre autres.

« Nous sommes devant une représentation spirituelle qui ne se contente pas de prononciation, de révélation mystique et d’indications spirituelles mais qui l’a transcendée en une représentation philosophique rarissime au sein du temple de la plasticité ; cela dit que l’auteur Loubaba Laalej estime que « la mystique comme la plasticité de l’artiste s’ouvre sur le plus grand que soi », poursuit-il.

Par ailleurs, cet ouvrage de Loubaba Laalej s’adresse à plus d’un niveau de lecture. C’est aussi ce que pense le critique littéraire et chercheur en culture soufie Mohamed Allout. « Indépendamment de ce qui a été écrit sporadiquement, ici et là, sur la relation entre l’art et le spirituel. Cet opus est unique en tant que première thèse esthétique fondamentale sur la relation entre mystique et plasticité. C’est un ouvrage de référence et une plus-value qualitative en matière de publication artistique et esthétique », souligne-t-il dans la préface de l’ouvrage.

Selon lui, cet ouvrage constitue une référence essentielle dans les recherches sur l’imagination créatrice. Il comprend une cartographie intense des formes de lecture de la structuration symbolique mystique du signe plastique. « Ce livre a une cohérence philosophique influente qui se manifeste par le fait que Loubaba Laalej est perceptiblement consciente que toute approche de la relation entre mysticisme et plasticité conduit nécessairement à une esthétique anthologique. » Il conclut.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À Sciences Po Paris, les rassemblements d’étudiants pro-palestiniens se dispersent à nouveau
NEXT le retour en grâce du CS Sedan Ardennes avec l’arrivée d’un nouvel investisseur