La Bourse de Casablanca clôture en territoire négatif

La Bourse de Casablanca a terminé en territoire négatif lundi, son principal indice, le MASI, chutant de 0,31% à 13.362,48 points (pts).

Le MASI.20, indice regroupant les 20 valeurs les plus liquides, recule de 0,51% à 1.076,49 pts et le MASI.ESG, indice des entreprises ayant la meilleure notation ESG, tel que publié par Moody’s ESG Solutions, perd 0,18% à 975,63. points.

Concernant le MASI Mid and Small Cap, l’indice thématique qui calcule l’évolution des cours des petites et moyennes entreprises cotées à la Bourse de Casablanca, il a reculé de 0,41% à 1.215,68 pts. Du côté de l’international, le FTSE CSE Maroc 15 et le FTSE CSE Maroc All-Liquid ont clôturé sur des pertes respectives de 0,62% à 12.358,3 pts et de 0,48% à 11.139,44 pts.

Au niveau sectoriel, l’indice de l’électricité a enregistré la plus forte hausse (+4,63%), devant ceux de la société de financement et autres activités financières (+3,65%) et de la chimie (+2,02%). A l’inverse, l’industrie pharmaceutique accuse la plus forte baisse (-2,19%), suivie par les mines (-2,91%) et les loisirs et hôtellerie (-1,53%).

Les échanges se sont élevés à 262,1 millions de dirhams (MDH), réalisés sur le Marché Central (Actions) et dominés par les transactions sur Label Vie (117,96 MDH), Douja Prom Addoha (46,68 MDH) et Résidences Dar Saada (22,83 MDH).

Quant à la capitalisation boursière, elle s’élève à près de 697,8 milliards de dirhams (MMDH). Sur le front des valeurs, Managem (-4,05% à 2.300 DH), Disty Technologies (-3,35% à 251,1 DH), Aluminium du Maroc (-2,99% à 1.525 DH), Sothema (-2,48% à 985 DH) et Balima (-2,48% à 985 DH). -2,17% à 225 DH) ont enregistré les plus fortes baisses.

En revanche, les meilleures performances ont été réalisées par Eqdom (+5,51% à 1.225 DH), Salafin (+4,8% à 587 DH), Taqa Maroc (+4,63% à 1.445 DH), Réalisations Mécaniques (+4,1% à 99 DH) et Résidences Dar Saada (+3,19% à 74,8 DH).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ESA lance le satellite EarthCARE pour étudier l’impact des nuages ​​sur le changement climatique
NEXT même les présentateurs météo ne supportent plus la pluie ! – .