Les Mercuriades | Objectif lunaire pour MPB Communications

Fabricant de lasers et d’équipements de télécommunications spécialisés, MPB Communications voit grand comme la Lune. Après avoir conçu des amplificateurs permettant aux satellites de communiquer entre eux et avec la Terre, l’entreprise ambitionne désormais de participer à une mission lunaire.


Publié à 1h09

Mis à jour à 13h00

Simon Seigneur

Collaboration spéciale

«Nous pensons pouvoir y arriver d’ici deux à cinq ans», affirme Michel Corriveau, chercheur chez MPB Communications. Il ne sait pas encore sous quelle mission cet objectif pourrait être atteint, mais il note que les projets démarrent généralement avec l’Agence spatiale canadienne (ASC).

À son tour, l’ASC peut alors nouer des partenariats avec la NASA ou l’Agence spatiale européenne, qui peuvent déboucher sur des projets communs.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO DENIS GERMAIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Michel Corriveau, chercheur chez MPB Communications

La mission Artemis de la NASA, par exemple, qui verra des astronautes atterrir sur la surface lunaire pour la première fois depuis 1972, est désormais prévue pour septembre 2026. Elle prévoit également, à plus long terme, la construction d’une première station spatiale lunaire. Cela pourrait être une opportunité pour l’entreprise de Pointe-Claire.

Au-delà de la Lune, nous aimerions également participer à une mission vers Mars. Mais comme les distances sont encore plus grandes, le défi est encore plus grand.

Michel Corriveau, chercheur chez MPB Communications

Un petit pas pour MPB…

MPB Communications voit le jour en 1976. À cette époque, RCA ferme tous ses laboratoires de recherche, dont celui de Montréal. Morrel Bachynski, qui était vice-président de la recherche et du développement chez RCA Canada, a décidé de fonder une entreprise pour poursuivre les recherches qu’il dirigeait chez RCA.

Depuis, MPB Communications a remporté le premier prix « PME de l’année » décerné aux Mercuriades en 1992 et n’a cessé de prospérer.

Aujourd’hui, elle conçoit et fabrique un ensemble de produits high-tech extrêmement niches. Ceux-ci sont utilisés principalement pour les télécommunications, et souvent dans des environnements hostiles, comme l’espace ou l’océan.

Par exemple, l’entreprise a conçu des systèmes d’amplification Raman et des amplificateurs à fibre Erbium pour augmenter considérablement la portée d’un signal. Ceux-ci permettent notamment aux satellites de communiquer entre eux et avec la Terre, et de transmettre un signal par fibre optique sur de plus longues distances.

« Comme nos produits sont extrêmement spécialisés, notre marché est très international », explique Michel Corriveau. Nos derniers clients se trouvent par exemple en Europe, en Asie du Sud-Est, au Brésil, au Mexique, en Inde et au Moyen-Orient. »

Nouveaux produits

Afin d’atteindre ses objectifs de participation aux missions lunaires et martiennes, MPB Communications développe actuellement divers produits utilisés sur les satellites en orbite basse et vise à augmenter leur puissance. Cela lui ouvrira des portes au sein de l’ASC, car les entreprises qui souhaitent participer à des projets avec l’agence doivent déjà avoir fait leurs preuves en matière de tests de produits dans l’espace.

« Il y a beaucoup de rayonnement dans l’espace, explique Michel Corriveau. Il faut donc essentiellement « blinder » nos appareils pour les protéger. Ils doivent également être protégés contre les vibrations extrêmes lors du décollage. Je ne voudrais pas être à la place de notre amplificateur lorsque la fusée décolle ! »

MPB en bref

Employés : 175
Présidente : Jane Bachynski
Pays/clients : 20

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Migros abandonne le Nutri-Score
NEXT Seize entreprises d’intelligence artificielle prennent de nouveaux engagements en matière de sécurité