Une délégation du Hamas est arrivée en Égypte pour des négociations de trêve

Une délégation du Hamas est arrivée en Égypte pour des négociations de trêve
Descriptive text here

Retrouvez ici notre point sur la situation d’hier.

>>
Un Palestinien avec quelques affaires, à Beit Lahya, dans l’enclave nord de Gaza, le 4 mai 2024. – /AFP

Après sept mois de guerre dévastatrice, les espoirs d’une trêve continuent d’être alimentés avec l’arrivée d’une délégation du Hamas en Egypte pour des négociations, samedi 4 mai. Sur le terrain, des frappes israéliennes meurtrières ont été menées sur tout le territoire palestinien, notamment sur Rafah, selon aux sources hospitalières et aux témoins. Cette ville surpeuplée du sud reste toujours menacée par une opération terrestre, malgré les avertissements internationaux.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés En réponse aux manœuvres israéliennes, le procureur de la CPI met en garde contre l’entrave à la justice

Ajouter à vos sélections

Au cours des dernières vingt-quatre heures, au moins trente-deux décès ont été enregistrés, selon un communiqué du ministère de la Santé de Gaza, administré par le Hamas. Depuis le début de la guerre, 34 654 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza. Par ailleurs, le ministère fait état de 77.908 blessés.

Une délégation du Hamas en Egypte, pas encore de représentant israélien

La délégation du mouvement islamiste, conduite par Khalil Al-Hayya, numéro deux de la branche politique du Hamas à Gaza, est arrivée en Egypte pour un premier round de négociations avec “la présence de délégations du Qatar, d’Egypte et des Etats-Unis”les pays médiateurs, selon un responsable du mouvement palestinien.

L’offre de trêve proposée comprend une pause de quarante jours dans l’offensive israélienne à Gaza et la libération des prisonniers palestiniens en échange de la libération des otages kidnappés lors de l’attaque sans précédent du Hamas du 7 octobre dans le sud de Gaza. Israël, qui a déclenché la guerre.

« Des progrès significatifs ont été réalisés dans les négociations » entre le Hamas et Israël, a rapporté le média égyptien, proche des renseignements, Al-Qahera News, qui cite un « Source de haut rang ». Les médiateurs égyptiens sont « parvenu à une formule de consensus sur la plupart des points de désaccord », a ajouté la même Source. Il n’y avait pas “pas de développement” Samedi, cependant, a déclaré un responsable du Hamas plus tard dans la soirée.

Israël n’enverra une délégation au Caire qu’en cas de« des progrès positifs » sur le ” cadre “ d’un éventuel échange d’otages contre des prisonniers palestiniens, a déclaré samedi un haut responsable israélien. « Pour faire simple, ce qui est discuté constitue un terrain d’entente sur le cadre d’un éventuel accord d’échange d’otages » détenus à Gaza contre des prisonniers palestiniens détenus par Israël, mais « il faut s’attendre à des négociations longues et difficiles avant un véritable accord »il expliqua.

« Les informations selon lesquelles Israël aurait accepté de mettre fin à la guerre dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers ou selon lesquelles Israël autoriserait une médiation pour garantir la fin de la guerre sont inexactes. »» a déclaré dans la soirée un responsable israélien à l’Agence France-Presse (AFP) à Jérusalem.

Les discussions doivent reprendre dimanche au Caire sur les moyens de parvenir à une trêve dans la guerre à Gaza, sur fond d’accusations réciproques des belligérants d’entraver tout accord.

Bombardements et combats intenses dans la ville de Gaza

Un correspondant de l’Agence France-Presse a fait état samedi de bombardements et de combats intenses dans la ville de Gaza (nord). Trois morts et trois blessés ont été extraits des décombres d’une maison bombardée dans un quartier du nord, selon la défense civile de Gaza.

L’application mondiale

Le matin du monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Téléchargez l’application

Des frappes israéliennes ont également eu lieu dans le centre de la bande de Gaza et à Rafah, où l’hôpital Abou Youssef Al-Najjar a indiqué avoir reçu un corps et plusieurs blessés après un bombardement contre une maison. Selon l’armée israélienne, des avions ont frappé « cibles terroristes » dans le secteur de Khan Younes (Sud) après la chute d’un engin lancé vers un kibboutz du sud d’Israël à proximité du « barrière de sécurité ».

Les législateurs démocrates exhortent Joe Biden à envisager de suspendre les ventes d’armes à Israël

Près de 90 législateurs démocrates américains ont exhorté vendredi le président Joe Biden à envisager de suspendre les ventes d’armes à Israël si le gouvernement israélien ne change pas de cap dans sa guerre contre le Hamas.

Les élus partagent leur « de graves inquiétudes quant à la conduite de la guerre à Gaza par le gouvernement israélien en ce qui concerne le refus délibéré de l’aide humanitaire », dans une lettre signée par 88 membres du Congrès remise à la Maison Blanche. Les restrictions imposées par Israël à l’acheminement de l’aide « contribuer à une catastrophe humanitaire sans précédent »dit la lettre.

Le texte précise toutefois que les systèmes de défense antimissile israéliens, comme Iron Dome, doivent être exclus de cette éventuelle suspension de l’aide américaine. « Nous continuons à soutenir fermement la fourniture d’un financement défensif vital à Israël »avertir les signataires.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Les banques de Gaza victimes de braquages ​​spectaculaires perpétrés par des groupes armés

Ajouter à vos sélections

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Nouvelle-Calédonie toujours bloquée, Paris voit des « progrès »
NEXT Protection du caribou des forêts et des montagnes