Valérie Hayer financée par des entreprises américaines ? L’attaque trompeuse de Jordan Bardella

Valérie Hayer financée par des entreprises américaines ? L’attaque trompeuse de Jordan Bardella
Valérie Hayer financée par des entreprises américaines ? L’attaque trompeuse de Jordan Bardella
>>>>
MIGUEL MEDINA / AFP Le président du RN Jordan Bardella photographié avant le débat avec Valérie Hayer sur BFMTV jeudi 2 mai.

MIGUEL MEDINA / AFP

Le président du RN Jordan Bardella photographié avant le débat avec Valérie Hayer sur BFMTV jeudi 2 mai.

POLITIQUE – C’est l’histoire d’un contre-Kem’s qui fait un flop. Ce jeudi 2 mai, lors du débat qui l’opposait à Valérie Hayer aux élections européennes, Jordan Bardella a accusé le candidat à la présidentielle d’être financé par les géants américains de la tech. Et donc d’être à la merci d’intérêts atlantistes contraires à ceux de la France.

Votre campagne est financée par l’ADLE (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe, NDLR), le parti politique européen qui finance votre campagne est financé par Microsoft, Amazon, Meta… », a attaqué le président du RN sur BFMTV, avant d’enfoncer le clou : « Je ne reçois pas de financement des grandes entreprises américaines « .

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

Si l’on comprend bien le but de la manœuvre, visant à relativiser le procès de la russophilie contre le RN, dont plusieurs campagnes ont été financées depuis la Russie dans le sillage des positions pro-Poutiniennes maintes fois exprimées par Marine Le Pen, Jordan Bardella a ne tient pas compte de la précision et de l’exactitude dans sa contre-offensive.

Pourquoi est-ce un mensonge

Comme le notait rapidement le site spécialisé dans l’actualité européenne EURACTIVl’attaque ne tient pas, car ni Valérie Hayer ni aucun député européen de Renaissance n’appartiennent à l’ALDE, même si ce groupe siège au Parlement européen au sein du groupe Renew, présidé par la tête de liste du camp présidentiel.

Or, c’est bien l’ALDE qui est en cause dans l’argumentation de Jordan Bardella, puisqu’il a brandi la déclaration annuelle des dons, sur laquelle on voit qu’en fait cette formation a reçu 18 000 euros de la part de Microsoft ou d’Amazon en 2023. Or, cela ne Cela ne veut pas dire que ces géants américains de la tech financent la campagne de Valérie Hayer parce que non seulement elle n’est pas membre de cette formation, mais surtout parce que les macronistes s’opposent en 2019 à ce type de financement privé auquel ont souscrit leurs alliés européens.

Sans surprise, le parti d’extrême droite se retrouve donc accusé d’avoir relayé des fake news. ” Le Rassemblement national peine toujours à financer sa campagne. Nous ne sommes pas membres de l’ADLE et nous avons toujours été opposés au financement des partis par les entreprises. Notre campagne est financée par nos partis nationaux », a répondu le directeur de campagne de Valérie Hayer, Pieyre-Alexandre Anglade.

Par ailleurs, nous vous rappelons à toutes fins utiles que le financement de campagnes électorales par des entreprises est interdit en France. Ce que Jordan Bardella feint d’ignorer.

Voir aussi sur le HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le suspect se rend à la SQ
NEXT Prédiction gratuite du PRIX LAON – .