la différence de 10 km qui fait débat

la différence de 10 km qui fait débat
Descriptive text here

Sacré homme du match Dortmund/PSG (1-0) par l’UEFA, Mats Hummels a commenté l’énorme différence de kilomètres parcourus entre les deux équipes. Un sujet récurrent cette saison avec le PSG de Luis Enrique et qui fait débat.

Le Borussia Dortmund a pris l’avantage sur le PSG, mercredi soir, en s’imposant 1-0 à domicile lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions. Un match de haut niveau du club allemand, marqué notamment par la belle prestation de l’expérimenté Mats Hummels (35 ans) en défense centrale.

En fin de contrat le 30 juin dernier, le défenseur central du BvB est revenu sur le match sur DAZN : « C’était une performance d’équipe cohérente. Nous avons joué un match de haut niveau. Bien sûr, il nous a fallu beaucoup de chance, notamment sur une action (en référence aux deux posts consécutifs de Mbappé et Hakimi, ndlr). Sinon, on peut être très satisfait de ce match. Un match très mature de notre part”.

Dortmund a parcouru 10 kilomètres de plus que le PSG

Hummels a également été interrogé sur cette statistique, largement commentée lors de l’après-match. Mercredi soir, le BvB a couru près de 10 kilomètres de plus que le PSG (119,7 km pour les Allemands, contre 110,1 km pour les Parisiens). Qu’en pense l’international allemand ?

“C’est un chiffre à prendre au sérieux, a-t-il estimé. Mais il fallait battre une telle équipe. Hummels a ensuite tenté d’expliquer ce chiffre : « Il faut dire que Paris compte déjà deux ou trois joueurs qui ne font pas tous les mètres défensivement, mais qui ont des qualités offensives folles. C’est pourquoi je suppose qu’ils courent généralement un peu moins que l’adversaire. Mais malheureusement, cela ne les affaiblit pas.».

“Si vous avez le ballon, l’équipe adverse court plus que la vôtre”

Pour Hummels, cet écart n’est que la traduction de deux philosophies de jeu différentes et ce n’est certainement pas Luis Enrique qui le contredira. L’entraîneur espagnol est très attaché à la possession du ballon et avait déjà expliqué en début de saison pourquoi il pensait que son équipe courait moins que ses adversaires.

L’entraîneur parisien a été interrogé sur le sujet avant le huitième de finale de Coupe de France remporté contre Brest et a déclaré ceci : « Mes équipes jouent avec la possession pour que l’adversaire court. C’est normal de courir moins que lui. En principe, il est prouvé que si vous avez le ballon et que vous l’utilisez bien, l’équipe adverse court plus que la vôtre. Je n’ai rien d’autre à ajouter à ce sujet. Dans ma carrière, je n’ai jamais entraîné une seule équipe qui n’ait pas parcouru le chemin nécessaire pour gagner des matchs. »

Le PSG court moins, mais mieux ?

Mercredi soir, le PSG a moins couru que Dortmund, mais avait plus de possession du ballon (57% de possession) et a eu plus de tirs au but (14 contre 13), même s’il a été moins cadré (3 tirs contre 4 pour Dortmund). Si la différence de kilomètres peut être intéressante, on peut dire sans trop se tromper qu’elle ne suscitera aucune émotion particulière chez Luis Enrique, qui n’a jamais « couru » après cette stat’ justement. Lors du match aller face à la Real Sociedad, leur PSG avait beaucoup moins couru que son adversaire (111,5 km contre 116,5 km), ce qui ne l’a pas empêché de s’imposer 2-0.

A noter également qu’en février dernier, quelques jours après la sortie de Luis Enrique avant Brest, Le Parisien avait obtenu des données internes du club parisience qui témoigne de sa bonne santé physique en Ligue 1, mais aussi en Ligue des Champions.

En phase de poules, le PSG était notamment la meilleure équipe d’Europe dans les distances parcourues en sprint et la 6ème équipe à réaliser le plus de courses à haute intensité, avec 844 mètres parcourus en moyenne par joueur et par match. Pour vulgariser les chosesLe PSG était présenté à l’époque comme une équipe qui courtmoins que ses adversaires, mais de manièreépoque plus intense.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Manifestation pro-Gaza en cours à l’UNIL
NEXT Le gouvernement dévoile son plan de lutte contre la prostitution