Denis Zakaria est blessé avec Monaco et pourrait rater l’Euro

Denis Zakaria est blessé avec Monaco et pourrait rater l’Euro
Denis Zakaria est blessé avec Monaco et pourrait rater l’Euro

Denis Zakaria est blessé avec Monaco, son Euro est « compromis »

Publié aujourd’hui à 15h02 Mis à jour il y a 19 minutes

On ne reverra pas Denis Zakaria sous le maillot de l’AS Monaco cette saison. Le milieu genevois de 27 ans s’est blessé aux ischio-jambiers de la cuisse droite à l’entraînement ce jeudi “après avoir glissé et fait un grand écart sur le terrain”, a révélé son entraîneur Adi Hütter en conférence de presse. “Sa saison avec Monaco est terminée”, a ajouté le technicien autrichien.

Cette mauvaise nouvelle impacte en premier lieu le club de la Principauté, actuellement 2ème de Ligue 1 à trois journées de la fin et en course pour la qualification en Ligue des Champions. Mais cela pourrait aussi avoir un impact sur l’équipe de Suisse : selon Adi Hütter, la blessure de Zakaria pourrait le priver du Championnat d’Europe cet été (14 juin – 14 juillet). « Son euro est compromis », a-t-il déclaré.

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

Titulaire incontournable à Monaco

Titulaire du groupe suisse, l’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach, de la Juventus Turin et de Chelsea totalise 54 sélections avec la Nati. Appelé pour l’Euro 2016, où il n’a pas comparu, il n’a depuis manqué aucune grande compétition internationale (Coupe du monde 2018 et 2022, Euro 2020).

Transféré l’été dernier à Monaco, Denis Zakaria s’est immédiatement imposé comme un titulaire incontournable, disputant 28 matches toutes compétitions confondues.

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

1 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Belges paient-ils encore plus que leurs voisins ? – .
NEXT Patrick Fischer ou l’ode à la continuité