Déficit de fiabilité de la gestion des stocks et des prix par la Direction du Commerce Intérieur, selon le rapport 2023 de la Cour des Comptes

Déficit de fiabilité de la gestion des stocks et des prix par la Direction du Commerce Intérieur, selon le rapport 2023 de la Cour des Comptes
Déficit de fiabilité de la gestion des stocks et des prix par la Direction du Commerce Intérieur, selon le rapport 2023 de la Cour des Comptes

La Cour des comptes a récemment souligné d’importants problèmes dans la gestion de la Direction du Commerce Intérieur (DCI) pour la période 2019-2021. Le rapport 2023 souligne notamment un manque de fiabilité dans les mécanismes de suivi des stocks et des prix, indispensables pour réguler efficacement les circuits de distribution en France.

L’audit révèle que la surveillance des instruments de mesure, qui constituent l’épine dorsale du contrôle des flux de produits, n’est pas appliquée de manière suffisamment efficace. Les formations dispensées, bien que fréquentes, ne répondent pas aux exigences de spécialisation requises, ce qui entraîne une non-application des compétences métrologiques nécessaires, notamment au niveau régional.

Le rapport souligne également le système de déclaration des importations alimentaires, qui est essentiel pour suivre les quantités de produits de première nécessité tels que le sucre. La coordination incomplète entre les services chargés de ce contrôle exacerbe les risques de déréglementation des prix sur le marché.

Des solutions incluant une meilleure formation basée sur les profils scientifiques des agents et une formalisation accrue des procédures sont proposées pour surmonter ces problèmes. L’importance de renforcer la coopération entre les différentes divisions est également soulignée pour assurer une gestion plus rigoureuse et transparente des stocks et des prix dans le secteur de la vente au détail.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La belle déclaration d’amour d’Aubameyang aux Marseillais
NEXT Manifestation perturbée par des manifestants | Baptême du feu pour le « top gun » de Santé Québec