interview sur sa mixtape Glitter Sleaze Utopia et le film The Queens of Drama

interview sur sa mixtape Glitter Sleaze Utopia et le film The Queens of Drama
interview sur sa mixtape Glitter Sleaze Utopia et le film The Queens of Drama



Flèche précédente

Flèche suivante

Bilal Hassani dévoile Glitter Sleaze Utopia, une mixtape pour le mois de la fierté

Si pendant plusieurs années, Mariah Carey prend à cœur son rôle de Mère Noël, Bilal Hassani s’impose comme une véritable icône de la communauté LGBTQIA+ qui célèbre chaque mois de juin ses facettes les plus flamboyantes. Et pour le plaisir de ses très fidèles fans, l’auteur-compositeur-interprète de 24 ans annonce la sortie d’une nouvelle excellente mixtape de dix titres, intitulée Utopie sleaze scintillanteprévu le 7 juin 2024 et spécialement adapté pour le mois de la fierté.

Deux ans après une escapade musicale réussie avec son album, Théorème (2022) composé par le producteur grand Marnier (du duo électro-pop Yelle), l’artiste au style ultra pointu se lance avec ce projet dans une exploration de sons nouveaux. Parfois électro, parfois house, drum’n’bass ou jersey, Utopie sleaze scintillante exalte aussi la multitude de facettes qui bouillonnent chez Bilal Hassani.

La chanteuse est la star du film Les Reines du Drame, présenté au Festival de Cannes 2024

Car au-delà de la musique et de la mode, la star qui déconstruit les normes de genre se révèle être un artiste complet qui fait bientôt ses premiers pas au cinéma dans le film Reines de théâtreréalisé par les Français Alexis Langlois. Présenté au Semaine de la Critique à Festival de Cannes 2024ce long-métrage raconte l’histoire incandescente d’une pop star, de son moment de gloire à sa descente aux enfers vue à travers les yeux d’un fan dévoué incarné par Bilal Hassani.

En attendant la sortie de sa mixtape, son retour imminent sur scène avec sa tournée Utopie d’été en juin et son arrivée sur grand écran, Bilal Hassani a trouvé le temps de se confier Nombre.

Un extrait du film Les Reines du Drame (2024).

L’interview de Bilal Hassani sur son nouveau projet musical et son premier rôle dans Reines de théâtre

Nombre : Vous jouez votre premier rôle au cinéma dans Reines de théâtre. Comment s’est passé le tournage ?
Bilal Hassani : Ce fut l’une des plus grandes expériences de ma vie. Je pense que c’est assez indescriptible. Quand j’ai vu le film pour la première fois, on s’est tous dit avec les membres du casting qu’on ne sait pas si on va vivre une expérience aussi forte après celui-ci. Pendant le tournage, nous étions dans une bulle très sécurisante qui laissait place à un jeu plus libre et plus intense, à l’image de mon rôle.

Le cinéma est-il une nouvelle carrière qui s’ouvre à vous ?

Je ne sais pas si c’est une nouvelle carrière qui s’ouvre à moi. J’ai réalisé ces projets parce qu’ils me sont venus d’une manière un peu drôle. Pour Reines de théâtrec’était une discussion que j’ai eue avec Alexis Langlois, ce qui a finalement conduit à ce rôle de Steevyshady. Et pour Nino dans la nuit, dans lequel j’ai joué et qui sortira en 2025, c’était au départ un livre que j’ai adoré vu par un réalisateur que j’aime beaucoup. Je n’attends rien au cinéma, mais je suis content d’avoir pu tenter le coup. J’ai fait du théâtre quand j’étais petite. Pour Nino dans la nuitJe m’imaginais dans une troupe, car Steevyshady est très seul.

Quelle est la plus grande différence entre le cinéma et la musique ?

Tout est très différent. Je ne suis pas réalisateur quand je suis dans un film, donc j’ai l’impression que ça m’enlève un peu de responsabilité et ça m’amuse un peu plus. J’avais moins peur pendant le tournage, sachant comment les gens allaient recevoir ce projet. Je pense que c’est une pression qui appartient principalement au réalisateur. Cela m’a permis de faire des choses pour lesquelles j’aurais été plus consciencieuses si c’était pour un de mes clips.

Bilal Hassani – Alter Ego (2024).

Pourquoi as-tu nommé ta prochaine mixtape Utopie sleaze scintillante ?
J’ai nommé cette mixtape Utopie sleaze scintillante parce que cela définit un monde onirique dans ma tête, une sorte d’utopie. Initialement, ce projet s’appelait utopie. Mais les paillettes étaient très présentes dans tous les mood boards que nous avons réalisés. Et sur une des photos il était écrit Utopie sleaze scintillante. Je me souviens m’être dit : ‘J’aime vraiment ça, c’est cool !’

Comment décririez-vous cette mixtape ?

Je pense que c’est un terrain de jeu. J’ai été prolifique durant les premières années de ma carrière avec trois albums très conceptuels où j’ai poursuivi des idées bien précises pour chacun. Là je suis rentré en studio avec beaucoup plus de lâcher prise.

Quelles sont les influences de ce projet ?

J’ai beaucoup écouté des chanteurs Erika de Casier, Mettre, Björkle producteur d’électro Sam Gelaitry mais aussi Charlie, Sophie, Baie de la Madeleine Et Planète 1999

Bilal Hassani – Lui ou Elle (2022).

“Si je sors ce projet pendant le mois de la Pride, cela signifie que je pourrais le chanter pendant la Pride et que je pourrais me produire devant un public qui comprend mes références et ce que j’aime.” Bilal Hassani

Quelle est la direction artistique de ce projet ?

Je pense que la direction artistique de ce projet est qu’il n’y en a pas. Visuellement, je voulais quelque chose d’assez simple. Je n’ai pas beaucoup de perruques, je n’ai pas beaucoup d’attitudes très différentes. Mais j’ai eu l’idée d’une femme, en 2011, qui arrive de New York pour aller à Coachella, enlevant seulement deux pièces de sa tenue pour aller faire la fête. C’est ça fêtarde voilà qui est le personnage principal de cette mixtape.

Cette mixtape était-elle destinée dès le départ au mois de la fierté ?
Oui, Utopie sleaze scintillante a toujours été destiné au mois de la fierté. Je me suis toujours dit : «Cela ne servirait à rien que je le publie à un autre moment. Si je sors ce projet pendant le mois de la Pride, cela signifie que je pourrais le chanter pendant la Pride et que je pourrais me produire devant un public qui comprend mes références et ce que j’aime.

Quels sont tes plans futurs?

Utopie sleaze scintillante sort le 7 juin. Nous allons faire six super concerts cet été autour de la Pride et ensuite LE Reines de théâtre sortira au cinéma, et ensuite ce sera le film Nino dans la nuit Mais le meilleur est encore à venir…

Glitter Sleaze Utopia de Bilal Hassani, disponible le 7 juin 2024. Le film Les Reines du drame (2024) d’Alexis Langlois, avec Asia Argento et Bilal Hassani, n’a pas encore de date de sortie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les détails de son testament révélés… la chanteuse avait tout préparé avec soin
NEXT il parle de son amant et d’une grande transformation dans sa vie