Pau attend ce vendredi le successeur de Démare – .

Pau attend ce vendredi le successeur de Démare – .
Pau attend ce vendredi le successeur de Démare – .


Julian Alaphiilippe, déjà vêtu de jaune, s’arrache sur la ligne d’arrivée à Pau. C’était lors du contre-la-montre organisé en 2019.

Archives NS

Ce vide sera comblé sous peu lorsque le peloton, parti d’Agen pour la treizième étape et entré dans le Béarn par Crouseilles, arrivera vers 17h30. La caravane publicitaire et ses ambassadeurs béarnais (lire par ailleurs) sont attendus deux heures plus tôt.

En attendant, la cité royale n’a – on peut évidemment le dire – pas été oubliée, accueillant trois départs (2020, 2021, 2023), dont deux à destination de Laruns. Sans oublier le contre-la-montre homérique de 2019 remporté par un certain Julian Alaphilipe affublé de jaune.

2018 : sprint entre Français

D’où la question du jour : alors que le Tour sera dans notre département pour la… 105et Une fois dans son histoire, qui succédera prochainement à Arnaud Demaré sur la ligne d’arrivée à Pau ? Rien n’empêche de penser que ce dernier, toujours en course et déjà suffisamment loin au classement général pour bénéficier (peut-être) d’un bon de sortie, est capable, pourquoi pas, d’assurer lui-même sa succession.

On se souvient en tout cas que le 26 juillet 2018, le coureur français, désormais porteur du maillot de l’équipe Arkéa-B&B Hotels, avait remporté le sprint devant son compatriote Christophe Laporte. Le maillot jaune attribué alors à Pau restait sur les épaules du Gallois Geraint Thomas.

2 ascensions en Béarn… avant le Tourmalet

Cette fois, et après un départ en fin de matinée du Lot-et-Garonne pour 165 kilomètres dont 43 à parcourir en Béarn, la course arrivera ce vendredi depuis le Gers. Le menu n’a rien d’effrayant, seules les côtes du Blachon et de Simacourbe, toutes deux classées en 4et catégorie (6,6% de pente moyenne) qui est au programme. A près de 30 km de l’arrivée, il n’est pas du tout certain que Pau échappe au spectacle d’un sprint massif.

La rédaction vous conseille

Le lendemain, samedi, le spectacle débutera à 11h30, avec la présentation des équipes au stade Tissié de Pau. Là encore, le peloton, lâché vers 13 heures, ne s’attardera pas en Béarn.

Sur la route de Saint-Lary-Soulan Pla d’Adet où sera jugée l’arrivée, son road book ne mentionne que 25 petits kilomètres sur la plaine de Nay, jusqu’à Montaut. Pour l’anecdote… si l’on peut dire, c’est plutôt vers 16 heures qu’une bagarre est alors attendue sur les terribles rampes du Tourmalet. Col le plus gravi de l’histoire du Tour depuis 1910, il sera alors franchi pour les 85et fois, au terme d’une montée de 19 kilomètres sur son versant ouest (Luz Saint-Sauveur) réputé le plus « sauvage ».

On parle d’une pente avec des passages à plus de 14% pour un dénivelé positif total de plus de… 1400 mètres. Ce morceau particulièrement indigeste a souvent été une spécialité française ces dernières années avec les succès de Pinot (2 fois), Alaphilippe et Latour, entre 2016 et 2021.

Crouseilles : la porte d’entrée

C’est l’événement à Madiran ! C’est en effet par Crouseilles, peu après 16h, que le Tour entre aujourd’hui en Béarn. Du village de Lasserre à Pau, neuf communes béarnaises verront passer la plus grande course du monde. Et ça, ça se fête…

Pour cette grande première, la cave des producteurs locaux a donc mis les petits plats dans les grands, créant pour l’occasion une cuvée spéciale bien nommée (« La belle étape ») avec 3 000 bouteilles numérotées.

La rédaction vous conseille

Goûter au rythme des musiques des chanteurs du Vic-Bilh, marché de producteurs… : une véritable « fan zone », selon l’expression des organisateurs, est prévue ! Les coureurs auront également le temps d’admirer l’œuvre de « Land Art » – fresque géante au sol – réalisée par des agriculteurs dans un champ voisin.

On pourrait citer bien d’autres exemples, mais cette fièvre populaire que suscite chaque été le Tour de France s’applique aussi à Lembeye. C’est là, à 130et kilomètre de l’étape, et dans le cadre du programme « oubliés du sport », la fondation FDJ permettra à des jeunes soutenus par le Secours populaire français de découvrir le monde du cyclisme professionnel.

Pau : la force de l’habitude

A Pau, troisième ville la plus « visitée » de France (après Paris et Bordeaux), rappelons-le, ce 75et Le passage est abordé avec la force de l’habitude. Ce qui, au-delà des inévitables perturbations (rues inaccessibles, parkings fermés, bus déviés, etc.) inhérentes à l’épreuve, n’enlèvera rien à la poussée d’adrénaline attendue lorsque les coureurs entreront dans la ville, par l’avenue Nobel, vers 17h20

Si, pour mémoire, Arnaud Démare parvenait à doubler la mise, il rejoindrait un club très fermé composé actuellement de 4 doubles vainqueurs dans la cité royale.

La rédaction vous conseille

Béarn – Aragon : un été dans les Pyrénées

Comment se déroule l’été dans les Pyrénées béarnaises et du côté aragonais ? Si de nombreuses pratiques, notamment touristiques, sont similaires, les deux régions ont aussi leurs particularités. Découvrez les différences entre voisins pyrénéens à travers ce supplément spécial qui mobilise les rédactions de journaux espagnols et français autour d’un projet transfrontalier exceptionnel.

A savoir, dans l’ordre d’apparition sur la plus haute marche du podium béarnais, l’Italien Fiorenzo Magni (1949, 1953), le Belge Eddy Pauwels deux années de suite (1961, 1962), Bernard Hinault bien sûr (1979, puis lors du contre-la-montre organisé en 1981), et plus récemment le Français Pierrick Fédrigo (2010, 2012).

Seule ville des Pyrénées-Atlantiques choisie cette année pour accueillir le Tour, la ville de Pau profitera également de ce privilège renouvelé pour remettre au goût du jour son musée à ciel ouvert. Installé à proximité de la gare et baptisé le « Tour des Géants », il compte autant de stèles jaunes que de vainqueurs de l’épreuve.

Mais pour diverses raisons, Jonas Vingegaard et l’ogre slovène Tadej Pogacar n’ont pas pu inaugurer leur plaque ces trois dernières années. La mise à jour aura lieu samedi matin.

Le Béarn toujours en caravane

Elle fait désormais partie du paysage. Une caravane béarnaise, composée de 5 véhicules, dont une réplique du petit train d’Artouste, fait à nouveau partie cette année de la caravane publicitaire. Rappelons que cette opération de promotion du territoire, menée par l’agence départementale du tourisme (ADT) pour le compte du Conseil départemental, coûte cette année 250 000 € (hors taxes) à la collectivité. Cette dernière estime que les retombées économiques sont suffisamment importantes grâce à ce coup de projecteur réalisé dans le cadre de la plus grande course cycliste du monde. Rappelons que le Tour de France attire chaque été environ 12 millions de spectateurs sur les bords des routes. Parmi les 180 véhicules composant la flotte publicitaire, le département 64 est d’ailleurs le seul territoire à avoir choisi un tel support afin de mieux se faire connaître. La caravane béarnaise, qui se démarque également en ne distribuant plus de goodies en plastique, profite de l’événement pour mettre en avant le personnage d’Henri IV. Et propose, chaque jour, des séjours en maillots Gîtes de France et Section Pau.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une semaine pour devenir fou sans limites – .
NEXT Douglas Gordon Andrew Lloyd 24 août 1951 28 juin 2024, nécrologie, nécrologie – .