Les Trente Glorieuses à Brest, comme si vous y étiez [En images] – .

Les Trente Glorieuses à Brest, comme si vous y étiez [En images] – .
Les Trente Glorieuses à Brest, comme si vous y étiez [En images] – .

Écrit par nos journalistes Laure Le Fur, Tangi Leprohon et Christian Direr, ce livre raconte l’histoire d’une renaissance. Ou comment les Brestois ont su réinventer un avenir pour leur ville martyre, portés par leur solidarité, leur inventivité et leur optimisme indéfectible. Là où, ailleurs, les Trente Glorieuses s’apparentaient à une période de croissance économique et d’émancipation des populations, à Brest cette époque s’est transformée en quête d’un nouveau destin. Chacune de ces trois décennies a été un pas de plus vers la métropole actuelle que nous connaissons si bien : la reconstruction dans les années 1950, l’expansion urbaine dans les années 1960 et, sur le plan économique, la recherche d’un autre avenir que celui d’un port militaire dans les années 1970.

L’ouvrage s’attache également à décrire la vie quotidienne des habitants, dans les casernes d’après-guerre jusqu’à l’avènement de la ville nouvelle, avec ses nouveaux équipements, ses commerces, ses loisirs, sa culture, ses luttes, ses drames et ses succès sportifs… Les Trente Glorieuses à Brest offrent un regard sur une génération de bouleversements, placée sous le signe de l’espoir. Vous pouvez commander l’ouvrage en cliquant sur ce lien et découvrir, ci-dessous, une petite sélection d’images qui y figurent.

Les Trente Glorieuses de Brest, aux éditions Le Télégramme, 274 pages, 30 €, disponible en librairie ou via ce lien.

Recommencer depuis le début

Dans ce survol du centre-ville, pris en 1949, on se rend vite compte du vaste chantier que fut Brest après la guerre. 80% de la ville a été détruite. Grues, échafaudages, pierres et autres matériaux de construction au sol font partie du paysage quotidien. Il faut ça pour renaître de ses cendres. (Le Télégramme)

La vie dans la cabane

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Barbecue party » au pied de la préfecture en guise d’avertissement aux députés de l’Indre.
NEXT Il y a 50 ans, la cinquième victoire du « Cannibale » au Tour de France 1974 – .