Musée des Beaux-Arts de Chartres : Gérard Rancinan & Caroline Gaudriault : Le Déluge – .

Musée des Beaux-Arts de Chartres : Gérard Rancinan & Caroline Gaudriault : Le Déluge – .
Musée des Beaux-Arts de Chartres : Gérard Rancinan & Caroline Gaudriault : Le Déluge – .

Gérard Rancinanphotographe et Caroline Gaudriault, auteur, engagé dans son temps et en étant le témoin éveillé. En vingt-cinq ans de collaboration et de dialogue entre photographie monumentale et installation plastique et écrite, ce duo expose à travers le monde en transposant artistiquement sa vision d’un monde en mutation.
Pour le lancement officiel de leur nouvelle œuvre très ambitieuse, les Beaux-Arts de Chartres les inviter à tirer la sonnette d’alarme sur un défi majeur : le Déluge.

L’un des premiers poèmes a laissé des traces et l’Histoire raconte le déluge. De nombreux textes fondateurs, dont la Bible, se sont emparés de cette écriture mésopotamienne de plus de 4000 ans pour lui donner différentes significations au fil des siècles : du châtiment divin à la colère de la nature. Aujourd’hui, ce récit est plus que jamais au cœur des enjeux mondiaux avec les conséquences du changement climatique. La résonance avec notre époque est évidente.

Avec une œuvre photographique magistrale de 235 x 400 cm, Gérard Rancinan met en scène, dans la continuité de l’histoire de l’art, sa propre vision contemporaine du déluge. Il a choisi comme décor, entièrement construit artisanalement en atelier, une mégalopole internationale. En un seul cliché, plus d’une trentaine de modèles venus du monde entier interprètent la scène orchestrée par l’artiste. A coups de dessins préliminaires et de constructions de décors, Gérard Rancinan travaille depuis un an à une œuvre rare, par sa prouesse artistique et sa force dénonciatrice.

L’extraordinaire livre visuel de Caroline Gaudriault – 100 x 70 cm – incarne l’immensité du sujet. Posées sur leur pupitre, des planches reliées et réalisées à la main racontent l’évolution des significations du déluge dans l’Histoire à travers l’utilisation de différents matériaux (fusain, argile, collage, origami, calligraphie, peinture…). À partir de témoignages de scientifiques et d’explorateurs, l’artiste développe une approche autant artistique que narrative, du mythe ordonné par les dieux à la catastrophe provoquée par la nature. L’ouvrage, qui ne cache pas son ambition, s’ouvre sur un voyage, par la richesse des recherches et l’émotion qu’il suscite.

Dans la chapelle des beaux-arts, ces deux œuvres se répondent magistralement comme une dystopie : parce que le Déluge porte en lui l’idée d’un renouveau, cette exposition interroge par l’émotion, le spectaculaire et l’éveil des consciences sur de nouveaux changements.

Gérard Rancinan est un artiste international, dont l’œuvre photographique est présentée dans les musées les plus prestigieux du monde et fait partie des plus grandes collections d’art contemporain.
Il s’implique dans son temps et aime être un témoin éveillé à travers la transposition artistique de mises en scène ou d’œuvres expérimentales, qui font toujours sens de la réflexion contemporaine.
Rancinan est Commandeur des Arts et des Lettres.

Caroline Gaudriault
est une auteure française d’ouvrages artistiques et d’essais, traduits en plusieurs langues. Elle crée des œuvres qui donnent forme à son écriture personnelle et prennent la forme d’installations d’écriture dans les musées où elle expose.
Son travail met en perspective une réflexion sur l’époque qui sous-tend une démarche artistique.
Pour cela, elle collabore avec des penseurs et des artistes internationaux. Elle a signé, entre autres, une œuvre avec Francis Fukuyama, politologue américain, et avec l’artiste français Pierre Soulages.

Les deux artistes exposent dans le monde entier. Palais de Tokyo à Paris, Triennale de Milan en Italie, Himalayas Museum à Shanghai en Chine, Musée Mohammed VI à Rabat au Maroc, Beaux-Arts à Florence en Italie…
Chacune de leurs expositions est une volonté de bousculer les idées autant que les émotions.
Le dialogue entre ce duo prend une forme originale sur la scène artistique contemporaine.

www.rancinan-gaudriault.com

Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault : Le Déluge
Jusqu’au dimanche 14 juillet 2024

Le Musée des Beaux-Arts – Palais Épiscopal
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h (nocturne le jeudi jusqu’à 20h)
Dimanche 14h-18h
Musée des beaux-arts
29 Notre-Dame Cloister
28000 Chartres
T 02 37 90 45
https://www.chartres.fr/musee-beaux-arts/horaires-et-animations/

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Pau, le public assiste aux dernières joutes de kayak cross avant les Jeux – .
NEXT comment contester un ticket ? – .