Élection partielle dans LaSalle–Émard–Verdun | Le NPD lance sa campagne – .

Réunis au bureau du candidat Craig Sauvé, les néo-démocrates ont lancé mercredi leur campagne pour l’élection partielle dans LaSalle–Émard–Verdun. Le chef Jagmeet Singh était présent dans la ville pour l’occasion.


Publié à 19h14



Laissée vacante par le départ du chef libéral David Lametti, officialisé en février dernier, la circonscription est dans la mire du Nouveau Parti démocratique (NPD), qui ne lésine pas sur les moyens pour la remporter. Ce faisant, même si le parti vient tout juste de lancer sa campagne, le candidat Craig Sauvé frappe aux portes depuis plusieurs mois déjà.

«Ça se passe vraiment bien», assure-t-il. […] Ce que nous sentons, c’est que les gens veulent autre chose. Des gens comme notre leader, Jagmeet Singh. » Et la campagne « all-in » des démocrates s’est clairement fait sentir mercredi soir au bureau de circonscription de Wellington Street. Malgré le retard de 40 minutes du leader Jagmeet Singh – dû au mauvais temps – les militants n’ont pas hésité, l’accueillant avec enthousiasme.

Un enthousiasme dont a également fait rayonner Craig Sauvé, conseiller municipal de l’arrondissement du Sud-Ouest depuis 2013, bercé par les scans répétés de son prénom. Dans sa volonté de faire quelque chose de « next level », il a surtout insisté sur l’importance de s’attaquer de front au problème de la crise du logement, qui affecte les résidents de LaSalle–Émard–Verdun. Une crise, dit-il, « inacceptable » qu’il est « urgent de changer ».

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Les militants ont accueilli le chef du NPD avec enthousiasme.

Alexandre Boulerice, député néo-démocrate de Rosemont–La Petite-Patrie et chef adjoint du parti, était également présent. Il a appelé à un vent de changement dans la circonscription du sud-ouest de Montréal, vantant les mérites de Craig Sauvé, qu’il connaît depuis de nombreuses années. [Craig est] « Un grand activiste, quelqu’un qui a le cœur à la bonne place, qui a de vraies valeurs et qui travaille pour le monde », a-t-il déclaré.

Malgré le fort appui dont jouissent traditionnellement les libéraux dans LaSalle-Émard-Verdun, Jagmeet Singh estime que le désaveu généralisé subi par Justin Trudeau pourrait jouer en faveur de son parti. « Nous avons l’occasion d’envoyer un message clair aux libéraux : vous avez laissé des gens derrière », a-t-il tonné, énumérant tour à tour le coût élevé de la vie et l’inabordabilité du logement.

Bastion libéral

Lors du dernier scrutin dans la circonscription, aux élections générales de 2021, le NPD est arrivé troisième (19,4 %) derrière le Bloc québécois (22,1 %) et le Parti libéral (42,9 %). Parmi les partis représentés à la Chambre des communes, le Parti conservateur ferme la marche avec 7,5 % des voix.

Le Bloc Québécois, le Parti conservateur et le Parti libéral n’ont pas encore désigné de candidat pour l’élection partielle. Selon un rapport La presse La semaine dernière, l’inquiétude et l’impatience ont commencé à se faire sentir dans les rangs libéraux, à l’approche des élections qui auront lieu dans un peu plus de deux mois.

Lire l’article « L’incertitude libérale dans LaSalle–Émard–Verdun »

Le premier ministre Justin Trudeau a jusqu’au 30 juillet pour annoncer la date de l’élection partielle dans LaSalle–Émard–Verdun. Celle-ci doit toutefois avoir lieu au plus tard le lundi 16 septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Modifications des horaires d’ouverture des structures communales pendant les vacances d’été – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné