Amina Badiane pardonne et fixe de nouvelles directions – .

Amina Badiane pardonne et fixe de nouvelles directions – .
Amina Badiane pardonne et fixe de nouvelles directions – .
Miss Sénégal Reprise : Amina Badiane pardonne et fixe de nouvelles orientations

Avec une image ternie par un scandale, le concours Miss Sénégal revient cette année avec des innovations pour redonner au concours ses lettres de noblesse. Le comité a décidé de mettre en place un comité d’éthique composé de personnalités comme l’ancienne députée Hélène Tine.

« Nous sommes là pour être les yeux, les oreilles, être à la place des parents des candidates. Pour rassurer les parents, les familles et tous les Sénégalais que le comité d’éthique jouera pleinement son rôle pour que les droits des candidates soient respectés ainsi que ceux du comité Miss Sénégal. Que chacun puisse avoir ses droits, mais aussi respecter ses engagements, qu’il s’agisse des candidates ou du comité Miss Sénégal. Miss Sénégal a traversé des épreuves et n’a pas été à la hauteur ces dernières années. Nous voulons que cette reprise soit une grande réussite et nous en tant que comité d’éthique jouerons pleinement notre rôle », a expliqué Hélène Tine.

Pour la présidente du comité d’organisation, une page s’est fermée sur les moments douloureux vécus. Et une nouvelle s’ouvre. « La page est tournée. J’ai été lésée, mais j’ai pardonné, car ma personne n’est pas importante, c’est le Sénégal qui m’intéresse. Miss Sénégal, plus qu’un concours de beauté, est une vitrine, un tremplin, un vecteur des valeurs sénégalaises. Absent de la scène internationale depuis vingt ans, le Sénégal redécouvre patiemment Miss Monde et Miss Elite, Miss Univers, Miss Ebony. J’ai parcouru le monde pour acquérir à mes frais des licences pour les concours internationaux. Mon objectif est de faire de ce concours le fronton du tourisme sénégalais. J’irai partout avec les Miss pour montrer ce qu’il y a de meilleur au Sénégal et le meilleur des femmes sénégalaises. » Le comité d’éthique insiste sur la vertu comme fondement des actions citoyennes que les représentantes de quatorze régions devront mener au sein de leurs communautés vendredi au Grand Théâtre. « Le comité d’organisation élira non seulement les plus belles filles du Sénégal, mais plutôt les égéries de la culture sénégalaise, appelées à vendre l’excellence de cette exception humaniste que le monde nous envie », a déclaré Amina Badiane, présidente du comité d’organisation.

Un thème et plusieurs thématiques seront abordés. Il ne suffira pas d’être belle, mais il faudra aussi avoir des qualités intellectuelles. C’est ainsi que les miss débattront sur « L’autonomisation des femmes à travers la culture, l’engagement communautaire, la protection de l’environnement et le secteur primaire ».

Mais les débats porteront également sur la valorisation des femmes, l’égalité des genres, les villes et communautés durables, la lutte contre le changement climatique et ses impacts, entre autres.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La direction de l’UM6P fait preuve de fébrilité – .
NEXT BIARRITZ : Masahiro HARA, créateur du QR Code chez One to One Customer Experience