une cellule de veille mise en place dans le Maine-et-Loire cet automne – Angers Info – .

une cellule de veille mise en place dans le Maine-et-Loire cet automne – Angers Info – .
une cellule de veille mise en place dans le Maine-et-Loire cet automne – Angers Info – .

Même si le loup n’est pas encore présent en Maine-et-Loire, la préfecture a engagé le cercle 3 du plan loup dans le département. Les éleveurs pourront désormais obtenir des aides pour acquérir des chiens de protection du bétail.

Suite à l’approbation du Plan national d’actions (PNA) « Loup et activités d’élevage », Philippe Chopin, préfet du Maine-et-Loire, a annoncé l’activation du cercle 3 du Plan Loup. Un statut correspondant aux zones où l’expansion du loup est possible. Cette décision fait suite à une réunion avec les élus locaux, les représentants de la profession agricole, les associations environnementales, a décidé la préfecture le 31 mai. Même si elle n’est pas encore présente dans le Maine-et-Loire, cette initiative vise à préparer le département à une éventuelle expansion de l’espèce.

UNE CELLULE DE SUIVI À PARTIR DE L’AUTOMNE 2024

Son activation permet aux agriculteurs de bénéficier des aides du PNA, notamment du financement de chiens de protection des troupeaux, un soutien crucial pour les éleveurs d’ovins et de caprins du département.

Une cellule de veille sera mise en place à l’automne 2024. Cette cellule se réunira régulièrement pour surveiller la présence de loups et coordonner les actions de prévention et de gestion d’éventuelles attaques. L’objectif est « pour assurer la protection du loup »explique la préfecture dans un communiqué mais aussi « pour renforcer les mesures de prévention et gérer efficacement les attaques. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un voleur récidiviste trahi par ses gants dans cette commune de l’Eure – .
NEXT La Ville de Saumur entre au capital de la SPL Verrie – .