pourquoi le choix géographique de la troisième caserne est stratégique – .

pourquoi le choix géographique de la troisième caserne est stratégique – .
pourquoi le choix géographique de la troisième caserne est stratégique – .

Par

Jean-Marc Aubert

Publié le

10 juillet 2024 à 18h22

Voir mes actualités
Suivez Metropolitan

On l’attendait depuis de nombreuses années mais elle a tardé à sortir des cartons pour diverses raisons, certains partenaires répétant « rien ne presse » ! Et puis, surmontant les « couacs », le dossier de la constriction du troisième caserne de pompiers du Sdis 34 a Montpellier est devenue une priorité sous le mandat de Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la Métropole.


Tout s’est accéléré avec la pose de la première pierre, cette Lundi 8 juillet 2024 fin d’après midi sur cette terre de Réservoir de zonebetween Prés d’Arènes and the Marché-Gare de Tournezy, very precisely rue du Mas Saint-Pierre and which will be renamed soon Quartier Montpellier Sudrévèle Michael Delafosse.

Un choix d’emplacement stratégique, car le personnel professionnel casqué affecté à cette caserne flambant neuve interviendra rapidement sur le terrain. Autoroutes A709 et A9 en particulier, mais aussi au cœur de la ville et prendra en compte la municipalité de Saint-Jean-de-Vedasactuellement servi en première conscription par la caserne Mosson-La Paillade (ouest).

Préfet, Président du Département, Maire et Directeur du Sdis sur le terrain (©Hérault Prefecture)
Vidéos : actuellement sur News

L’autre centre de secours principal (Est) de Montaubérou-Millénaire sera également délesté des secteurs sud. Selon nos informations, les communes de Lattes et de perles resterait rattaché au centre d’intervention et de sauvetage -Cis- de Palavas-les-Flots.

Livraison début 2026

La première pierre de ce bâtiment qui abritera le premier camion-pompe électrique de lutte contre les incendies urbains de l’Hérault d’une valeur de 850 000 €, ainsi qu’une voire deux ambulances, a été scellée en présence du Prefect of HéraultFrançois-Xavier Lauch, ou Kléber Mesquida, le Président du Département et le conseil d’administration du Sdis 34, Michaël Delafosse et des officiers pompiers et militaires. Les travaux vont pouvoir être lancés, avec la livraison prévue début 2026.

Le préfet : « Une bonne méthode »

Le préfet a rappelé que « cette troisième caserne à Montpellier était une nécessité pour répondre aux besoins d’urgence d’une population qui augmente de 10 000 habitants par an. Merci au Conseil départemental et à la Ville de Montpellier qui financent les 14 millions d’euros de travaux ». François-Xavier Lauch a salué cette bonne méthode de « répartition des forces tout autour de la ville, en fonction des voies de communication ».

Un réseau qui va encore se renforcer avec le projet bien avancé de construction d’une quatrième caserne, cette fois aux portes nord de Montpellier, à proximité du rond-point Girac, Montferrier-sur-Lez, au plus près de vastes zones boisées.

Découverte du plan complet du bâtiment moderne qui abritera la caserne (©Hérault Prefecture)

Le maire de Montpellier a rappelé que « nous avons mis à disposition ce terrain grâce à un bail emphytéotique de 99 ans, un équipement public qui sera le deuxième de ce quartier après l’école Samuel Paty. Notre projet est aussi d’y installer 8 000 logements ».

Échelles et ambulances

Le président du Département, Kléber Mesquida, a salué l’effort réalisé pour équiper le Sdis 34 avec « un plan d’investissement pluriannuel d’environ 16 millions d’euros en 2024 avec l’achat, en plus de la camionnette électrique, de deux grandes échelles d’un montant total d’un million d’euros et de quatorze ambulances d’un coût de 90 000 euros chacune. Beaucoup de départements n’investissent pas autant. »

Dans l’Hérault, en cette période estivale qui s’annonce chaude et pas seulement au niveau météorologique, les pompiers interviennent en moyenne toutes les six minutes et sont mobilisés pour lutter contre la feux de forêt et le noyadesSans oublier l’aide d’urgence apportée aux victimes d’infarctus du myocarde en raison des fortes chaleurs. Une activité bouillonnante avec plus de 1 500 interventions la première semaine de juillet. Le slogan « Toujours présent » cher au Sdis 34 est plus que jamais d’actualité.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actualité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « le projet reste le même » – .
NEXT Violences à la Maison d’arrêt – FO Justice – Lyon – .