A Bastia, le festival Jazz Equinoxe revient en juillet – .

A Bastia, le festival Jazz Equinoxe revient en juillet – .
A Bastia, le festival Jazz Equinoxe revient en juillet – .

Au programme des festivités cette année, un mix entre des stars de renommée internationale avec André Manoukian, Élodie Frégé et Lucia Rey, mais aussi artistes locaux en plein essorcomme Florian Guidi. Le festival sera divisé en trois rendez-vousrépartis sur deux places différent : la cour du Musée de Bastia et les jardins de l’hôtel Castel Brando, à ErbalungaAu son d’une musique de qualité, le festival promet de faire vibrer son public tout en lui offrant la chance de partager un moment rempli de rencontres et de convivialité.

Du jazz, des amis et un festival

La création de ce festival émerge dans l’esprit de deux Michel : l’un est martiniquais, l’autre corse. Ensemble et portés par cette passion commune pour le jazz, Michel Sarbady et Michel Maestracci se lancera dans cette grande aventure. Elle naît alors sous forme d’association en l’an 2000, et 24 ans plus tard, son succès ne semble pas s’essouffler. Michel Sarbady deviendra le parrain du festival Équinoxe de jazzet le restera jusqu’à sa mort en décembre 2023.

Au fil des années, la passion de Michel Maestracci s’est transmise à son entourage : Sandra, Emma, ​​Francine, Marie-Flora, Lucile, Loulou… tous sont charmés par le projet. Vibrant eux aussi au rythme des tempos musicaux, c’est avec joie qu’ils suivent les traces du chef d’orchestre du festival. Aujourd’hui, ils ne sont pas moins de quinze personnes qui mettent tout en œuvre pour que le festival fonctionne et ainsi plaire au public.

Un projet qui a réussi

«En moyenne, nous accueillons favorablement entre 200 et 500 personnes par soiréeCela dépend de l’espace dont nous disposons, mais parfois nous devons refuser des gens.« rees »explique Angelina, la femme de Michel. « C’est un moment très intime : on se sent privilégié lors d’un concert privé. »

Assis autour d’un verre, les convives sont invités à déguster une spectacle auditif. « C’est un moment déchirant » affirme Gérard Messier, vice-président de l’association. « On pense souvent que le jazz est une musique élitiste. Mais ce n’est absolument pas vrai. C’est un style musical composé d’une multitude de variations qui abordable pour tous. Il est important de déconstruire cette vision erronée du genre musical », conclut-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le business des flux migratoires – .
NEXT A quoi ressemble une soirée au port pendant les Fêtes Maritimes de Brest ? – .