Brandon Vautard remporte un succès symbolique à Commines (59) – .

Brandon Vautard remporte un succès symbolique à Commines (59) – .
Brandon Vautard remporte un succès symbolique à Commines (59) – .

Le Langrois Brandon Vautard a remporté le tournoi d’Edmond-Decottignies à Commines, dimanche 7 juillet. Le protégé de la Langres Haltérophilie a réalisé une belle performance, compte tenu de sa blessure toujours lancinante.

Déception fin avril lorsque Brandon Vautard a manqué la qualification pour les Jeux de Paris après les Championnats du monde en Thaïlande. Le Langrois était resté longtemps sans compétition, notamment à cause de ses adducteurs d’abord, puis de son dos.

Cela ne l’a pas empêché de participer, dimanche 7 juillet, au tournoi d’Edmond-Decottignies, à Commines (Nord), dans la catégorie des 102 kg. Un bel hommage au médaillé olympique, pour le centenaire du titre du Nordiste aux Jeux de Paris 1924.

« C’était un grand moment », raconte Brandon Vautard, portant le maillot de l’équipe de France. « Il y avait tout un musée, que nous avons inauguré, sa famille était là… L’hommage a été une réussite. »

Avec tout un contingent de nations, le tournoi d’Edmond-Decottignies était extrêmement relevé : il fallait affronter la Belgique, l’Algérie, la Turquie, l’Angleterre, la Finlande et tant d’autres.

Pas de quoi effrayer le Lingon, qui a démarré en trombe à l’arraché : il a démarré avec 135 kg, qu’il a soulevé sans difficulté. Mais il a trébuché sur sa deuxième barre. « J’aurais pu gérer les 138 kg, mais un temps de bras m’a pénalisé, à cause d’un léger manque de concentration. J’ai dû pousser un peu plus fort sur la troisième. »

Son dernier arraché, fixé à 140 kg, a été réalisé sans difficulté pour Brandon Vautard, qui a su se projeter dans son épaulé-jeté.

Brandon Vautard « continue sa formation »

Les trois dernières barres du Langrois ont été décisives pour s’imposer dans ce tournoi d’Edmond-Decottingnies. Il a débuté avec 175 kg, qu’il a soulevé sans problème. Il faut dire qu’il était loin de son record personnel (et de celui de France d’ailleurs), de 210 kg.

Contrairement à l’arraché, Brandon Vautard a réussi sa deuxième barre, avec 185 kg passés haut la main. Il le dit lui-même : « J’ai été vraiment facile sur mes deux premiers cleans. » Mais il a trébuché sur son dernier clean, à 195 kg. Non pas à cause d’une erreur technique, mais à cause d’une blessure au dos qui l’avait éloigné de la compétition ces derniers mois.

« Avec l’augmentation de la puissance des barres, le mal de dos s’est réveillé », raconte Brandon Vautard. « Donc cette barre est tombée. Mais au final, le total des points a joué en ma faveur. »

Le Langrois a renoué avec la victoire qu’il courait depuis longtemps. L’adversité n’était pas la même qu’à l’Euro de Sofia, ou aux Championnats du monde de Phuket. Mais ce succès, si l’on peut dire, n’est pas mauvais pour la confiance.

« J’ai dû y aller doucement car je n’avais pas participé à une compétition depuis avril », raconte-t-il. « J’ai continué à m’entraîner depuis Phuket, avec beaucoup de musculation. Et c’était une belle surprise d’avoir gagné, car je n’étais pas sûr d’y participer ! »

La période estivale sera synonyme de préparation pour le fer de lance de la Langres Haltérophilie, avec un petit déplacement à Bordeaux. « Je ferai un tournoi de crossfit en août, mais vraiment pour le fun, puisqu’il n’y aura rien d’officiel. » Une victoire internationale avant la trêve estivale : difficile de faire mieux.

Bastien Dauby

[email protected]

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un grand espoir du PSG rebondit en Ligue 1 — AllezParis – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné